Etude

04 janvier 2019 07:24; Act: 04.01.2019 07:24 Print

Facebook vaut très cher pour ses fidèles habitués

A travers une procédure d’enchères, des utilisateurs se sont dits prêts à désactiver leur compte à parti de 1000 francs par an.

Sur ce sujet
Une faute?

Des économistes américains ont cherché à déterminer la valeur que le réseau social possède aux yeux de ses habitués. Ils ont découvert qu’ils ne désactiveraient leur compte qu’en échange d’une somme annuelle allant de 1000 fr. pour un adulte à 2000 fr. pour un étudiant. «C’est la connectivité qui ajoute de la valeur, ou ce que l’économie appelle l’externalité du réseau. Plus il y a de gens qui utilisent les réseaux sociaux, plus ils sont précieux», explique Jay Corrigan, l’un des chercheurs, dans l'étude publiée dans PLOS One.

L’étude se base sur un procédé appelé «vente aux enchères au deuxième prix»: tous les participants font leur offre en même temps, mais le plus offrant est obligé de payer la deuxième offre la plus basse. Les participants ont ainsi fixé leur montant pour accepter de désactiver leur compte pendant une heure, un jour, trois jours, une semaine ou encore un an. De fait, les économistes ont versé la somme aux participants qui ont dû effectivement quitter Facebook.

L’évaluation de 1000 francs a été mise en parallèle avec la valeur boursière de Facebook au moment de l’étude, soit 250 francs par utilisateur (contre env. 170 francs selon la capitalisation boursière du moment. «Nous ne prétendons pas que Facebook pourrait faire payer 1000 francs par an aux gens pour ses services», a cependant nuancé Jay Corrigan.

(laf)