Moyen-Orient

18 mai 2012 12:01; Act: 18.05.2012 14:23 Print

Google Maps en pleine guerre du Golfe

Le service américain va au-delà de «sanctions sévères», a prévenu l'Iran qui exige que le passage maritime proche du Golfe d'Oman porte le nom de «Golfe Persique».

Sur ce sujet
Une faute?

Une zone de mer cartographiée sur Google Maps, mais encore dépourvue de dénomination, suscite la polémique. L'Iran exige en effet de la firme américaine qu'elle la répertorie comme «Golfe persique», alors que les pays arabes voisins appellent le passage maritime habituellement «Golfe Arabique».

L'Iran a promis des «sanctions graves» si la firme de Mountain View n'obtempérait pas. «Si Google ne rectifie pas son erreur dans les plus brefs délais, nous déposerons une plainte officielle», a menacé Ramin Mehmanparast, le Ministre iranien des affaires étrangères.

La polémique avait débuté au début du mois quand Google avait supprimé la dénomination «Golfe Persique» sur son service de cartographie en ligne. Dans un rare mouvement d'unité nationale, les Iraniens s'en étaient violemment indignés sur les blogs et les forums de discussion.

Google s'était défendu en affirmant que la zone de mer incriminée n'avait jamais été labellisée. La firme américaine avait fait savoir que ce n'était de loin pas le seul endroit qui n'avait pas de nom sur ses cartes, sans pour autant pouvoir donner des exemples similaires au cas en question.

Le logiciel de cartographie Google Earth est lui beaucoup plus consensuel, en désignant le passage marin à la fois comme «Golfe Persique» et «Golfe Arabique».

Lorsque la National Geographic Society avait décidé en 2004 d'accepter les deux dénominations dans l'atlas mondial, les Iraniens avaient lancé une grande offensive sur le net. Tous les internautes qui tapaient la requête «Golfe Arabique» tombaient sur un site web indiquant ... qu'il n'existait pas.

(laf)