Apple

24 janvier 2020 20:52; Act: 24.01.2020 20:52 Print

Google a révélé des failles du navigateur Safari

Le géant du web a révélé qu'un outil du navigateur web d'Apple censé protéger la confidentialité des habitudes de navigation des utilisateurs avait l’effet contraire.

storybild

La première version du navigateur Safari date de 2003. (20 minutes)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un rapport de sécurité de Google dévoilé par le «Financial Times», le géant technologique met le doigt sur diverses vulnérabilités du navigateur web Safari de son concurrent Apple. Signalées en août dernier à la firme à la pomme, elles concernent la technologie Intelligent Tracking Prevention (ITP) lancée par Apple en octobre 2017. Celle-ci est censée protéger la vie privée des internautes en limitant l’exploitation des cookies de la part de sociétés tierces pour le ciblage publicitaire. Or, paradoxalement, son fonctionnement aurait pu permettre à des tiers de mettre la main sur des données sensibles concernant leurs habitudes de navigation. «On ne s'attendrait pas à ce que les technologies d'amélioration de la vie privée introduisent des risques pour la vie privée», a déclaré Lukasz Olejnik, chercheur indépendant en sécurité, cité par le quotidien financier américain.

«Nous travaillons depuis longtemps avec les entreprises du secteur pour échanger des informations sur les vulnérabilités potentielles et protéger nos utilisateurs respectifs», a fait savoir Google dans un communiqué relayé par le site Cnet. «Notre équipe de recherche sur la sécurité a travaillé en étroite collaboration avec Apple sur cette question. Le document technique explique simplement ce que nos chercheurs ont découvert afin que d'autres puissent bénéficier de leurs conclusions.»

Les experts de Google ont détecté cinq types d’attaques potentielles, d'après le document de recherche. Un correctif a été déployé en décembre dernier, a confirmé un porte-parole Apple.

Ce rapport de sécurité intervient quelques jours après que Google a annoncé que son navigateur web Chrome allait supprimer les cookies tiers, capable de tracer les utilisateurs sur internet pour mieux cibler les annonces publicitaires.

(man)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Patrick Vaud le 24.01.2020 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Google et la vie privée ?

    C'est une blague. Google ou Apple cherchent à collecter le plus de données personnelles. Ils les revendront dans un proche avenir. C'est leur fond de commerce. Y a plus de vie privée si on utilise l'un ou L'autre. Ils savent plus sur nous que nos propres enfants.

  • Rien de nouveau le 24.01.2020 21:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pierre

    Rien d'étonnant, ce navigateur, et plus largement tous les produits de la pomme, sont les pires des passoires sécuritaires. Mais il faut croire que les bobards de la marque, qui affirme le contraire, passent sans problème auprès des crédules.

  • Zorgl le 24.01.2020 22:13 Report dénoncer ce commentaire

    Spyware industriel

    Pas pire que Chrome qui est à lui seul un immense spyware.

Les derniers commentaires

  • sonne sonne le 25.01.2020 22:14 Report dénoncer ce commentaire

    sonne mon iPhone, sonne toujours

    Depuis 1933, après vos belles guerres réussies, je tourne les numéros de téléphones de ma mémoire pour retrouver mes soeurs et frères perdus à jamais. Et ça sonne, ça sonne partout en Suisse et à l'étranger, tous les numéros de ma mémoire sont encore valables car mes amis de mon passé égaré, tout comme moi, ne changent jamais leurs numéros de téléphone. Et je pleure parfois car mon prof de 1939 ne me répond plus... Comment s'appelle votre dernier idole de votre "belle histoire humaine" 1933-45?

  • grün le 25.01.2020 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et alors

    boycotte tout simplement

  • greg le 25.01.2020 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mamamama...

    Tcheu, je passe 50 par semaine sur un ordinateur pour du développement embarqué, et j'ai jamais eu de soucis en 10 ans. les guerres à la con entre Android, iPhone et bsd, Linux, Windows et j'en passe, ça apporte jamais d'eau au put*** de moulin. Si vous avez un problème avec un système, il faut en changer et on en parle plus. Ou alors il faut envoyer un avis critique et bien documenté à la boite qui le maintient! Montrer aux autres que vous avez la plus grande quille à travers la marque de votre système, y a pas grand monde qui en a à foutre...

  • Ouèsava le 25.01.2020 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage

    En lisant le papier de Google, je me dis que pour des gens travaillant tout le temps dans le domaine du WEB en général, comme doivent le faire les développeurs de Safari, ces mécanismes ne sont pas bien difficiles à prévoir. A mon sens c'est un signe de plus du naufrage d'Apple, passée d'un joyau technologique à une grosse tirelire confortable exploitant les milliards qu'elle a pu empiler à sa Belle Époque. Ça ne devrait pas durer encore longtemps, même avec un capital aussi gigantesque.

    • Virussé le 25.01.2020 14:49 Report dénoncer ce commentaire

      @Ouèsava

      C'est comme tous les éditeurs de navigateurs et de logiciels, ils doivent vendre pour faire du chiffre, donc ils vendent des navigateurs et des logiciels pas finis, quitte à les mettre à jour petit à petit en espérant que personne n'exploitera les failles! Les vendeurs d'antivirus ne sont pas meilleurs, car ils vous refilent des antivirus qui supprimeront ceux des autres, mais pas les leurs et, cerise sur le gâteau, vous en refileront d'autres pour que vous achetiez la dernière version! Business is Business....

  • André le 25.01.2020 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Comme les mac

    Les safaris c'est démodé.