Guerre commerciale Chine-USA

20 mai 2019 08:19; Act: 20.05.2019 08:45 Print

Google coupe les ponts avec Huawei

Donald Trump ayant interdit aux groupes américains de commercer auprès de sociétés étrangères jugées dangereuses, Google a commencé à suspendre ses relations avec le chinois. L'accès à Gmail lui sera notamment interdit.

storybild

(Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'américain Google, dont le système mobile Android équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde, a indiqué dimanche commencer à suspendre ses relations avec le chinois Huawei, qui fait partie des entreprises jugées «à risque» par Washington.

En pleines tensions commerciales avec Pékin, Donald Trump a interdit cette semaine aux groupes américains de commercer dans les télécommunications auprès de sociétés étrangères jugées dangereuses pour la sécurité nationale, une mesure qui cible notamment Huawei, le géant chinois des télécommunications, bête noire de Washington.

Cela interdit en particulier les partages de technologies.

Liste d'entreprises suspectes

Le groupe figure nommément dans une liste d'entreprises suspectes auprès desquelles on ne peut commercer qu'après avoir obtenu un feu vert des autorités, établie par le ministère américain du Commerce.

«Nous nous nous plions à ce décret et examinons ses implications», a indiqué Google dans un courriel à l'AFP.

Les implications peuvent donc en l'espèce être importantes puisque comme tous les groupes technologiques, Google doit collaborer avec les fabricants de smartphones pour que ses systèmes soient compatibles avec les téléphones.

Exit Gmail

Ainsi Google va devoir stopper les activités qui supposent un transfert de technologies qui ne sont pas publiques (c'est-à-dire en «open source«), ce qui contraindrait le fabricant chinois à n'utiliser que la version «open source» d'Android, a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

Huawei ne pourra plus accéder aux applications et services propriétés de Google, comme Gmail par exemple.

Sollicité par l'AFP, Huawei n'a pas répondu.

Il a dénoncé cette semaine des «restrictions déraisonnables qui empiéteront sur les droits» du groupe chinois.

De longue date dans son collimateur

La firme dont le siège est implanté à Shenzen, dans le sud de la Chine, est depuis longtemps dans le collimateur des autorités américaines, soupçonnée d'espionnage au profit de Pékin qui aurait largement contribué à sa spectaculaire expansion internationale.

Au premier trimestre, Huawei a vendu 59,1 millions de smartphones, soit 19% de part de marché, plus que l'américain Apple mais toujours derrière le leader, le sud-coréen Samsung.

Huawei est un des leaders dans la 5G, la nouvelle génération d'internet mobile en cours de déploiement.

Les deux premières économies mondiales s'affrontent par l'imposition mutuelle de droits de douane et la technologie est un axe majeur de leur bras de fer.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • brAno le 20.05.2019 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive Huawei

    me réjouis d'acheter un téléphone Huawei et tant pis pour la googlemania! pas besoin d'eux à tout moment !

  • Marc Bjorg le 20.05.2019 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel futur pour Google ?

    70% des téléphones mobiles vendus dans le monde sont fabriqués par des marques Chinoises. Si Huawei, ZTE etc. trouvent une alternative, alors quel vas être le futur de Google ? Tous les Android vendus en Chine n'ont déjà pas les sévices Google pour commencer... Ceux si sont uniquement disponibles sur les appareils vendus hors de Chine.

  • Séb le 20.05.2019 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Méfiance

    Ni les Chinois, ni les Américains sont nos amis méfiez-vous !

Les derniers commentaires

  • VivaDingDong le 20.05.2019 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Wake up!

    Ça ça va pas être un combat facile Par contre chez nous on parle de quoi? Pierre le Maudit? Les vélos nucléaires de Liza? Les pistes cyclables à 4 voies? Et pendant ce temps la Chine avance....

  • Max le 20.05.2019 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1:0 Trump

    Vive Trump, enfin un président qui montre aux Chinois que nous aussi voulons et savons faire peur

    • Tom jerry le 20.05.2019 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Max

      vous croyez sincèrement que les chinois ont peur de nous hihihi

    • jarod gibbs le 20.05.2019 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Max

      Il fait surtout peur au GAFAM qu'on finira par ramasser a la petite cuillère si il persiste dans ces delires.

  • Jean Nettroy le 20.05.2019 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ahahaha...

    J'ai beaucoup ri. Où sont assemblés 98% des smartphones, composants pour TV, pour ordinateurs ? J'attends la réponse de la Chine! Mais... N'oublions pas que pas de business avec le monde, pas de rentrée d'argent... Je ne sais pas qui perdra le plus

  • Jamc le 20.05.2019 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Aucuns risques ...

    quand on voit l'efficacité des traducteurs automatiques en/de chinois, il n'y a absolument aucun risque que les chinois n'y comprennent quoi que ce soit ... En gros, les américains par NSA interposée veut le monopole de l'information.

  • CHB le 20.05.2019 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    Autogoal

    Pauvres US, si la, Chine arrête ne serait ce qu'un mois de vous livrer tout ce qu'elle vous exporte, vous êtes en faillite. Il y a déjà des mois que la Chine signe dès contrats avec les pays voisins pour se passer des US alors que les ricains se contentent de faire peur à tout le monde et ensuite vite revenir en arrière parce qu'elle s' aperçoit que ces eux les premières victimes (rien qu'à voir ce qui s'est passé avec les taxes sur l'acier et l'aluminium qui ont été retirée par les US eux même) MDR