Informatique

23 octobre 2019 18:32; Act: 24.10.2019 11:04 Print

Google affiche sa «suprématie quantique»

Google a créé un processeur qui parvient à réaliser un calcul en 200 secondes, là où un supercalculateur «classique» aurait mis, selon leurs références, «environ 10'000 ans».

Sur ce sujet
Une faute?

L'étude de Google annonçant avoir expérimenté la «suprématie quantique» avec un processeur capable de faire un calcul en trois minutes au lieu de 10'000 ans a été rendue publique mercredi dans la revue «Nature». Elle avait fuité par erreur en septembre.

Cette étude avait été brièvement diffusée sur le site de la Nasa, et révélée dans la foulée par le «Financial Times» le 21 septembre, avant d'en être retirée. Une équipe de chercheurs de Google y décrit comment ils ont réussi à créer un processeur, baptisé Sycamore, qui parvient à réaliser un calcul en 200 secondes, là où un supercalculateur «classique» aurait mis, selon leurs références, «environ 10'000 ans».

«Cette accélération phénoménale comparée à tous les algorithmes classiques connus est une expérimentation de la suprématie quantique», expliquent les chercheurs dans Nature. Ce calcul, spécifique à cette expérimentation, est selon eux une «étape sur le chemin» de l'ordinateur quantique universel, très attendu dans le monde informatique.

Superposition des états

Sycamore a réussi à faire fonctionner un programme avec 53 qubits, la brique de base de l'informatique quantique. Contrairement aux bits des ordinateurs classiques qui ne peuvent se trouver que dans deux états, 0 ou 1, les qubits peuvent se trouver dans plusieurs états à la fois. Cette superposition des états, fondement de la physique quantique, crée un «parallélisme» qui permet de faire plusieurs calculs à la fois.

La manipulation des qubits est délicate. Il est difficile de stabiliser leur état quantique - il faut des atomes simples, froids, et totalement isolés du monde extérieur. «En franchissant cette étape importante, nous démontrons que l'accélération quantique est réalisable dans un monde réel, et qu'elle n'est pas cantonnée à des lois physiques cachées», soulignent les chercheurs de Google.

Pas pour demain

Après la fuite de cette étude, plusieurs experts avaient invité à la prudence, affirmant que ce calcul spécifique «ne servait à rien», et que l'avènement d'un ordinateur quantique universel n'était pas pour demain. Ce dernier, présenté comme un Graal, serait notamment capable grâce à des algorithmes tout-puissants, de briser les systèmes cryptographiques dits «RSA», utilisés actuellement par l'informatique mondiale.

Les informations sur Google sont sorties au moment où IBM, l'autre poids lourd très avancé dans la course au quantique, annonçait qu'il mettrait en ligne, accessible aux chercheurs et développeurs, une machine quantique de 53 qubits, soit l'équivalent en puissance de la machine de Google.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Circo Loco le 23.10.2019 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je salue la prouesse technologique...

    ...et le leadership américain dans les sciences et l'innovation. En bon pragmatique j'imagine bien les retombées économiques énormes qu'aura cette énième innovation Yankee. Seulement voilà, je ne suis pas américain, l'Europe n'est pas le 51 e état américain et je ne vois aucun super héros européen dans les Avengers. Quand le conseil européen va-t-il enfin définir une stratégie ambitieuse tant scientifique qu'industrielle pour l'ensemble européen, pourquoi un tel retard y compris en regard de la Chine.

  • Nairod92 le 23.10.2019 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petit moment philosophique

    Je suis informaticien pourtant je ne sais pas trop où ça va nous mener tout ça, je sens qu'on va se tirer une balle dans le pied. Jusqu'à où irons nous, est-ce qu'il y aura une limite ? Après ce sera la 5g, 6g, 7g un mode de vie toujours plus rapide, et au travail des demandes de rendement inhumains ?

  • t.d.k. le 23.10.2019 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    de l'espoir pour la climatologie

    espérons qu ce super ordinateur permettra enfin de modéliser le climat et mettra fin à toutes les spéculations et les approximations actuelles.

Les derniers commentaires

  • Ouèsava le 24.10.2019 16:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pige toujours pas !

    Informaticien passionné et plutôt informé, je ne parviens toujours pas à concilier les notions quantiques et la transition contrôlée d'une particule d'un état vers un autre, de manière cohérente et sans que cette transition ne perturbe les états superposés. La seule chose que je crois savoir c'est que des états superposés se résolvent en un seul lorsque vous les "lisez". Bref, je rate quelque chose et ça m'énerve ! A part ça IBM met déjà à disposition une machine de plusieurs qbits, j'ai un peu joué avec mais je n'ai pas percuté...

  • ... le 24.10.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Tout ses chiffre sont du pipi de chat. Pour l'homme la vitesse de la lumière ne peut être dépassée 299 792 458 ms. Pourtant au niveau post-univers, l'univers est est en expansion comme un ballons qui gonfle. Donc, il n'est pas infini. Il est même infiniment petit. Le temps a les mêmes proportions que l'univers c'est juste l'homme qui a une conception du temps propre à lui. Donc parler de grande vitesse d'ordinateur quantique, me fait sourire. Faut se rapprocher et dépasser la vitesse de la lumière pour faire un réel pas. Mais l'humanité est trop stupide et préfère se détester et s'entretuer.

  • Trump le 24.10.2019 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la mauvaise nouvelle

    c'est que avec une telle puissance de calcul c'est que tout les mots de passe ou fichier crypté etc ne résiste que quelques minutes face a un ordinateur quantique il sera bientôt indispensable d avoir un cryptage quantique également ...

  • Jean Serien le 23.10.2019 20:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop lent

    Je ne sais pas vous mais moi il me faut moins de 10 secondes pour effectuer un calcul ...

    • mat le 23.10.2019 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Serien

      Des preuves, on veut des preuves...

    • Blaire O. le 23.10.2019 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Serien

      Essayez déjà d'additionner votre nombre de like et dislike, pas sûr que vous sachiez aller dans les nombres négarifs.

  • Romain le 23.10.2019 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À prendre avec des pincettes

    Si jamais, des chercheurs d'IBM ont pu faire tourner l'algorithme de google en 2 jours avec un ordinateur classique. Certes c'est plus que 200 minutes, mais on est loin des 10 000 ans.