Vidéo à la demande

12 juin 2013 16:27; Act: 12.06.2013 18:23 Print

HollyStar met un vidéo club dans la poche

par Michel Annese - L'entreprise neuchâteloise, anciennement DVDFLY, a lancé ses apps mobiles pour smartphones et tablettes avec un catalogue de grands Blockbusters à la demande.

storybild

L'app est disponible sur iOS et Android. (dr)

Une faute?

Le pionnier suisse de la location de DVD sur internet HollyStar, connu anciennement sous le nom de DVDFLY, entend révolutionner le marché de la vidéo à la demande (VOD). Après la location de DVD par internet, la VOD sur ordinateur, via décodeur et Smart-TV (Panasonic, Samsung et LG), la société basée à Neuchâtel vient d'étoffer son offre en lançant une app pour smartphones et tablettes.

Baptisée HollyStar et disponible sous iOS et Android, l'app propose actuellement un catalogue de 500 films, dont les grands Blockbusters, grâce à des partenariats avec les plus grands studios hollywoodiens et européens. L'utilisateur peut ainsi accéder à des films en 3G, 4G ou Wi-Fi directement sur son appareil mobile, pour autant qu'il se trouve à l'intérieur des frontières suisses. Il peut par conséquent se passer d'un décodeur de VOD classique, les images pouvant être diffusées sur un téléviseur grâce à un câble HDMI.

«Le spécialiste du cinéma»

«Notre objectif est d’être le spécialiste du cinéma», explique Renzo del Mastro, co-fondateur de la société qui se place derrière les mastodontes Swisscom et UPC Cablecom en terme de parts de marché pour la VOD en Suisse. L'offre s'appuie sur deux types d'abonnement. Le premier, MoviePass, donne accès à 2 films par mois pour 12 francs. Le second, MovieStar, offre 6 films par mois pour 24 francs. Les films additionnels en VOD sont facturés entre 2 fr. 90 et 6 fr. 90, suivant leur degré de nouveauté. Par ailleurs, des frais supplémentaires s’appliquent en cas de lecture en HD.

La boutique iTunes, qui propose déjà de la VOD sur iPhone et iPad, pourrait être un sérieux rival, mais Apple est encore un acteur peu actif en Suisse, avec un catalogue peu fourni, remarque le responsable. Quant à la location de DVD en ligne, elle reste un service complémentaire pour les clients d’HollyStar, car de nombreux films ne sont pas encore disponibles en ligne, malgré la forte progression de la demande en VOD observée (+17% entre avril et mai pour la société neuchâteloise). «Nous sommes clairement à un point d’inflexion», observe Renzo del Mastro, dont l'entreprise propose encore plus de 26'000 films en location sur support physique.