Hacker

02 septembre 2011 15:20; Act: 02.09.2011 15:49 Print

Il écope de six ans de prison pour «sextorsion»

Un pirate a été condamné pour avoir infiltré des ordinateurs de femmes dans le but de leur extorquer des photos de nus.

Sur ce sujet
Une faute?

Les actes criminels de Luis Mijangos ont été qualifiés de «cyberterrorisme» par le juge qui l’a condamné à six ans de prison, jeudi dernier, à Los Angeles. Ce Mexicain de 32 ans, de Santa Ana, en Californie, avait développé des logiciels malveillants qui lui permettaient de subtiliser des données bancaires sur les ordinateurs de ses victimes.

Mais, ce hacker ne s'est pas arrêté là. Il ciblait en effet les ordinateurs de femmes et d’adolescentes, lisait leurs e-mails, les espionnait à travers leurs webcams et leur subtilisait des photos sur lesquelles elles apparaissaient en tenue d'Eve. Le pirate prenait ensuite un malin plaisir à harceler ses victimes. Il les menaçait de publier les clichés en ligne, si elles ne lui procuraient pas davantage de photos ou de vidéos similaires. Une menace qu’il a d’ailleurs mis à exécution à une reprise en diffusant les images d’une femme nue sur le profil MySpace de son ami. «Il me harcelait à chaque fois que j'utilisais mon ordinateur», a témoigné la victime au procès. «Vous n'avez pas besoin d’être en prison pour vous sentir pris au piège».

Au total, Luis Mijangos, qui s'est finalement excusé auprès de ses victimes, a accédé à plus de cent ordinateurs à distance.

(man)