Chine

08 juillet 2014 17:10; Act: 08.07.2014 17:21 Print

Il fait de son mot de passe la clé de sa nouvelle vie

Mauricio a transformé l’obligation de modifier chaque mois le sésame sur son ordi professionnel en méthode pour sortir d’une déprime.

Une faute?

Le code d’accès utilisé pour déverrouiller un ordi peut être insignifiant. Pas pour Mauricio Estrella. Après un divorce difficile, cet Equatorien émigré à Shanghai s’en est servi pour remonter la pente. Sa boîte l’oblige à changer de mot de passe tous les 30 jours. Le jeune directeur créatif a d’abord choisi Forgive@h3r («Pardonne-lui»). «Je devais taper cette combinaison plusieurs fois par jour, a-t-il raconté sur un blog. Cette simple action a changé la façon dont je considérais mon ex-femme. Ce rappel constant de la pardonner m'a conduit à accepter la manière dont les choses se sont passées à la fin de mon mariage et à adopter une nouvelle façon de traiter la dépression dans laquelle je me noyais».

Sorti de sa déprime, Mauricio a ensuite opté pour une nouvelle pensée positive: Quit@smoking4ever («Arrête de fumer pour toujours»). Et ça a aussi fonctionné. Tout comme Save4trip@thailand («Economise pour un voyage en Thaïlande») ou No@drinking2months («Ne bois pas pendant deux mois»). Il a même retrouvé l’amour grâce au sésame Ask@her4date («Demande-lui de sortir»), qui s’est ensuite transformé en Save4@ring («Economise pour une bague»). Sa copine lui a d’ailleurs récemment dit oui, a-t-il confié.

«J’attends toujours avec impatience chaque mois de pouvoir changer de mot de passe en quelque chose qui doit être fait», dit Mauricio. A ceux qui veulent adopter sa tactique, il conseille cependant d’ajouter des chiffres et des symboles à leurs codes. S4f3ty_f1rst («Sécurité d’abord»), conclut-il en leet speak, le système d’écriture utilisé par les geeks technophiles.

(man)