Réseaux sociaux

17 juin 2011 15:34; Act: 17.06.2011 16:24 Print

Il humilie l'amant de sa femme sur le web

Le règlement de compte insolite d’un mari trompé effectué sur les réseaux sociaux l'a conduit devant le tribunal.

Une faute?

Ian Puddick a été trop bavard sur le web et risque d’en payer les conséquences. Ce Britannique de 41 ans est traîné en justice par Timothy Haynes, l’amant millionnaire de sa femme. Directeur d’une importante compagnie d’assurances, ce dernier n’a pas apprécié que Ian se venge en lançant une véritable campagne de discréditation en ligne en divulguant leur relation sur lnternet, écrit le «Telegraph».

Tout a débuté il y a deux ans, lorsque Ian Puddick, propriétaire d’une entreprise de plomberie, découvre sur le téléphone de sa femme Leena un SMS explicite envoyé par son patron: «Et la prochaine fois, où veux-tu faire l’amour? Au bureau, dehors, à l’appart ou les trois? Gourmande». Apprenant que sa femme le trompe depuis 7 ans avec un homme marié et père de famille, il décide alors de se venger à sa manière: dans le but de salir la réputation de son rival, il utilise le service de microblogging Twitter et crée des blogs pour divulguer des informations sordides sur l’idylle. Il va même jusqu’à créer une fausse page sur le réseau professionnel LinkedIn sur laquelle il dévoile à ses potentiels clients des anecdotes à propos de la vie privée sulfureuse de Timothy.

Ce dernier a déclaré que la campagne de harcèlement en ligne a causé du tort à sa famille, ses amis, ses clients et l’a poussé à quitter son emploi. «Je pense que la plupart du pays est au courant que j’ai eu une liaison extraconjugale», a déclaré le plaignant aux magistrats.

Pour la petite histoire, malgré le calvaire qu’a fait subir Ian Puddick à Timothy et à son entourage, les deux mariages n’ont pas été compromis, les époux cocus ayant finalement décidé de pardonner la tromperie.

(man)