Sponsoring

14 décembre 2011 14:40; Act: 14.12.2011 16:08 Print

Il se fait tatouer des adresses web sur la peau

Un Canadien de 30 ans a revu le concept de la page web à un million de francs qui avait fait la fortune de son initiateur.

Une faute?

Patrick Vaillancourt, 30 ans, demande 35 dollars pour accueillir une adresse web (url) sur son corps via un tatouage.

Lancée depuis une année, sa campagne lui a valu jusqu'ici la pose de près 15'000 tatouages d'url sur son dos et sur ses épaules. 16'000 autres entreprises auraient également réservé un emplacement sur son corps. «Pat» espère ne pas en rester là. Il en brigue en effet 100'000 pour faire son entrée dans le Guiness Book des records.

Les 50'000 premiers annonceurs ont droit à l'affichage de leur adresse web en encre noir, tandis que les suivant auront droit à du fluorescent particulièrement mis en évidence dans les nightclubs. Il ratisse large, acceptant même des adresses Facebook et Twitter. Un de ses amis se charge de le tatouer, à raison en moyenne de 100 url à l'heure.

Bientôt millionnaire?

«Pat» promet de reverser la moitié de la somme récoltée à des oeuvres caritatives. L'autre partie lui sert à payer les tatouages et à promouvoir son projet. Il espèrerait au total gagner quelque... 3,5 millions de dollars.

«Je suis une personne spontanée avec de la conviction et du cœur, plaide le Montréalais sur son site. Je veux faire mon entrée dans le Livre des records en ayant le plus de sites Web tatoués sur le corps. Mais je veux surtout pouvoir aider les autres.»

«Pat» s'appuie sur un concept de référence, la page web à un million de dollars. Beaucoup ont tenté depuis de décliner le concept sous d'autres formes, mais personne n'y a vraiment réussi.

(laf)