Réseaux sociaux

05 décembre 2019 09:43; Act: 05.12.2019 10:28 Print

Instagram bloque l'accès aux moins de 13 ans

L'app de partage d'images va désormais demander aux utilisateurs d'indiquer leur âge quand ils créent un compte.

storybild

Instagram a été créé en 2010. (Photo: AFP/Josh Edelson)

Sur ce sujet
Une faute?

Afin d'empêcher les enfants de moins de 13 ans de venir sur Instagram, l'application de photos et vidéos de Facebook va désormais demander aux utilisateurs d'indiquer leur date de naissance quand ils s'inscrivent, d'après un communiqué publié mercredi. Cette information «va nous aider à assurer la sécurité des jeunes utilisateurs et à faciliter une expérience plus appropriée en termes d'âge», a déclaré la filiale californienne. L'application s'aligne ainsi sur Facebook, Snapchat et TikTok, qui requièrent aussi la date d'anniversaire lors d'une nouvelle inscription.

Mais Instagram ne mentionne pas les enfants qui se trouvent déjà potentiellement parmi les centaines de millions de membres du réseau. Elle n'évoque pas non plus de processus de vérification de l'âge ou de l'identité, comme il en existe sur d'autres applications sensibles. Il reste donc a priori possible d'entrer une fausse date de naissance.

La date de naissance n'apparaîtra pas sur le profil. Si un utilisateur a lié ses comptes Facebook et Instagram, la date donnée au géant des réseaux sociaux sera automatiquement communiquée à la plateforme.

Instagram a prévu de se servir de cette donnée supplémentaire pour «personnaliser l'expérience», avec des programmes éducatifs à destination des jeunes sur les paramètres de protection de la vie privée.

Protéger les enfants

L'application renforce en outre la confidentialité des messages, en permettant aux utilisateurs de choisir qui peut les ajouter à des groupes de discussion (n'importe qui ou seulement les contacts qu'ils ont ajoutés à leur liste de personnes suivies).

Les réseaux plébiscités par les jeunes, comme Snapchat, TikTok, YouTube ou Instagram, se voient régulièrement reprocher de ne pas suffisamment protéger les enfants des prédateurs en ligne, ou, plus généralement, des risques psychologiques liés à la fréquentation de ces plateformes (comparaison aux autres, harcèlement...).

Instagram a ainsi récemment durci sa réglementation pour lutter contre la circulation de contenus susceptibles d'encourager le suicide ou l'automutilation. L'application a interdit les photos, puis les dessins et illustrations sur le sujet après qu'un père l'eut accusé d'avoir une responsabilité dans le suicide de sa fille de 14 ans. L'adolescente avait, selon lui, consulté beaucoup de contenus sur ce sujet.

Depuis quelques mois, dans plusieurs pays, Instagram teste aussi les «likes» privés: le réseau masque le nombre de «likes» (approbations) recueillis par les contenus postés par les utilisateurs, afin de diminuer la pression sociale.

(man/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marie le 05.12.2019 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    n'importe quoi

    Comme-ci ça allait les empêcher de mettre une fausse date de naissance et accéder aux réseaux. Mais sinon les parents dans tout ça ?!!!

  • raï le 05.12.2019 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste

    Je dis ça je dis rien, mais des gamins de 13 ans ne devrait même pas avoir le telephone portable

  • G.O. le 05.12.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire mieux

    Très bien mais faire une verification avec pièce d'identité serait mieux parce que là, c'est facile à contourner.

Les derniers commentaires

  • A-L le 09.12.2019 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas suffisant

    Ils devraient même mettre 18 et inscription avec carte d'identité.

  • gus le 09.12.2019 16:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on faisait comment avant?

    C'est le téléphone qu'il faut interdire aux mineurs. Le monde se portera mieux. Internet et tous les réseaux sociaux sont à la source de tous les problèmes de la jeunesse.

  • Iggy le 09.12.2019 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ca dépend de l'éducation

    Faux, à l'époque en 2004 je devais avoir 8 ans, j'avais un téléphone et pleins de fois ça m'a été utile pour appeler mes parents en cas de besoin ou les parents de mes amis quand il y avait un soucis, police et service d'urgence.

  • Alain Schweizer le 08.12.2019 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    impact de la loi COPPA aux US. mal réfléchie. elle conduit en pratique à collecter plus de données... c'est pas très malin et ça pose plein de nouveaux problèmes pratiques sans vraiment en régler.

  • Aléa jacta est le 08.12.2019 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi 13 ans?

    Et pourquoi pas 18 ans, voire 21 selon le pays?