Réalité virtuelle

05 janvier 2016 09:43; Act: 05.01.2016 09:44 Print

L'Oculus Rift en pré-commande mercredi

Oculus VR, filiale de Facebook, commencera la prévente de son casque de réalité virtuelle le 6 janvier, jour d'ouverture du salon CES.

Une faute?

La société américaine Oculus VR a annoncé que son très attendu casque de réalité virtuelle, l'Oculus Rift, sera disponible en précommande mercredi, le jour de l'ouverture officielle à Las Vegas du salon annuel d'électronique grand public CES. La filiale de Facebook n'a toutefois pas dévoilé lundi à quel prix et à quelle date exacte ses appareils seraient expédiés, mais a promis de partager «tout ce dont on a besoin de savoir pour commander son Rift» au moment de l'ouverture des pré-commandes mercredi à 16H00 GMT. La société avait évoqué jusqu'ici une commercialisation grand public au premier trimestre 2016, sans donner davantage de détails.

La réalité virtuelle s'annonce comme un thème important de l'édition 2016 du CES, beaucoup d'exposants espérant profiter de l'essor annoncé de ce marché naissant, que la sortie de l'Oculus Rift pourrait aider à décoller. Hormis le casque Google Carboard et le Gear VR de Samsung déjà lancés, l'Oculus Rift est le premier des trois principaux casques de réalité virtuelle annoncés pour 2016 à être rendus disponibles. La date de lancement du concurrent HTC Vive a été fixée au mois d'avril 2016, tandis que celle du PlayStation VR pourrait être connue ce mardi, à l'occasion du salon de l'électronique grand public CES de Las Vegas.

Des partenariats stratégiques

Une conférence pour les développeurs d'applications organisée par Oculus avait réuni quelque 1500 participants en septembre à Los Angeles. La société avait annoncé à cette occasion une série de partenariats visant à doper l'offre de contenus pour son casque de réalité virtuelle, faisant miroiter des jeux comme Minecraft mais aussi de la vidéo à 360 degrés avec Netflix. Ces alliances sont stratégiques, car le succès du casque Oculus Rift dépendra en effet en grande partie des contenus disponibles.

Les joueurs de jeux vidéo sont l'une des premières cibles, mais le patron fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui avait payé quelque 2 milliards de dollars pour Oculus, a affirmé à plusieurs reprise qu'il y voyait «la prochaine grande plateforme technologique», avec notamment des applications dans les communications, l'éducation ou le commerce.

(man/afp)