Crimée

29 novembre 2019 06:50; Act: 29.11.2019 06:50 Print

L'Ukraine accuse Apple de «se foutre de sa douleur»

En Russie, des apps d'Apple présentent comme russe la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée en 2014 par Moscou.

storybild

Les apps d'Apple présentent des cartes adaptées aux utilisateurs russes. (Photo: Keystone/Franck Robichon)

Une faute?

Apple a apporté des modifications dans deux de ses applications phares, Météo et Plans, après des pressions des autorités russes, qui étaient en négociation avec la firme américaine depuis mai. Alors que la majorité de la communauté internationale considère que la Russie a illégalement annexé la Crimée, cette région est, depuis mercredi, présentée comme russe lorsque le service de navigation et de météo du géant américain est utilisé depuis la Russie. Les villes de la péninsule telles que Simféropol ou Sébastopol apparaissent ainsi comme étant en «Crimée, Russie». Les mêmes villes apparaissent sans Etat défini lorsque ces services sont utilisés depuis d'autres pays.

«Laissez-moi vous expliquer en des termes que vous pourrez comprendre, Apple: Imaginez que vous criiez sur tous les toits que votre design, vos idées, vos années de travail et une partie de votre cœur vous ont été volés par votre pire ennemi mais qu'un ignorant se foute de votre douleur», a fustigé sur Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne, Vadym Prystaïko. «C'est ce que ça fait quand vous qualifiez la Crimée de territoire russe», a-t-il ajouté en interpellant la firme à la pomme. Et de conseiller: «Apple, s'il vous plaît, tenez-vous en à la hi-tech et au divertissement. La politique n'est pas votre fort.»

La décision de l'inventeur de l'iPhone a provoqué la consternation et des appels au boycott sur les réseaux sociaux en Ukraine. «Prenons tous leurs gadgets, jetons-les en tas sur une place publique et brûlons-les», abonde Igor Kravtchouk de Kharkiv, dans l'Est. «Boycottons Apple en faveur d'Android (le système du concurrent Google), un fabricant qui ne se plie pas à la volonté du Kremlin», écrit sur Facebook Yevgen Petrov de la ville de Jytomyr, dans l'Ouest.

L'ex-champion d'échecs Garry Kasparov s'est aussi joint à la vague d'indignation en définissant la décision d'Apple d'«énorme scandale». «La régionalisation des faits est un apaisement inacceptable», a-t-il ajouté dans un tweet.

De son côté, le géant américain Google ne fait pas apparaître de pays spécifique pour les villes de Crimée dans son service de géolocalisation, ne mentionnant donc ni l'Ukraine ni la Russie. Il les orthographie toutefois «à la russe» lorsque le service est utilisé en Russie, et une frontière apparaît également dans ce cas entre la Crimée et l'Ukraine.

Plusieurs médias en Russie titraient pour leur part jeudi que «Apple a reconnu que la Crimée est russe».

Proche soutien de l'Ukraine, la Lituanie a dénoncé le «point de vue ignorant» d'Apple. «Le statu quo n'a pas changé en Crimée: elle est toujours occupée par la Russie et est un territoire de l'Ukraine», a déclaré sur Twitter le chef de la diplomatie lituanienne, Lina Linkevicus. Contacté par l'AFP, Apple en Russie n'a pas souhaité faire de commentaire.

Se maintenir sur le marché

Ces modifications ont été apportées par Apple après des négociations commencées en mai avec les autorités russes, qui intimaient à la firme américaine de se mettre en conformité avec la loi russe, qui reconnaît la Crimée comme partie du territoire de la Russie.

«Nous allons rester vigilants pour qu'il n'y ait pas de retour en arrière», a indiqué mercredi le président du comité du Parlement russe pour la sécurité et la lutte anticorruption, Vassili Piskarev. «Aujourd'hui, avec Apple, la situation est close. Nous constatons que tout s'est déroulé comme nous le voulions, ni plus, ni moins», s'est-il félicité.

«Nous ne pouvons que nous féliciter de la décision d'Apple, qui par sa décision a démontré sa volonté de maintenir et de développer sa position sur le marché russe», a abondé le président du comité sur la politique de l'information, Leonid Levine, cité par l'agence Interfax, tout en niant toute pression exercée sur Apple.

La décision d'Apple intervient également au moment où la Russie a adopté en novembre une loi interdisant la vente de téléphones, ordinateurs et télévisions connectées s'ils n'ont pas de logiciels russes pré-installés. Une mesure contestée par la firme à la pomme. La portée de cette loi et sa mise en oeuvre reste à définir, avant son entrée en vigueur en juillet 2020.

L'annexion de la Crimée en 2014 à l'issue d'un référendum dénoncé comme illégal par Kiev et les Occidentaux a provoqué les plus fortes tensions internationales depuis la fin de la Guerre froide et a été suivie par une vague de sanctions contre Moscou.

(man/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sébastien le 28.11.2019 23:56 Report dénoncer ce commentaire

    Et si...

    Et l'opinion des gens qui vivent en Crimée, quelqu'un s'en soucie? Allez une fois les interroger. Il faut entendre ce que les habitants de Crimée pensent de l'Ukraine.

  • Aléa jacta est le 29.11.2019 00:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas quel est le problème

    Il me semble pourtant que les gens de crimée ont voté à une large majorité pour faire partie de la Russie et se séparer de l'Ukraine.

  • danioul le 29.11.2019 00:44 Report dénoncer ce commentaire

    La Crimée était Russe déjà avant, non?

    La Crimée a été Ukrainienne pendant moins de vingt ans, même pas suffisant pour y faire un transfert de population. Ce ministre, c'est pas un peut se foutre de la gueule des habitants de la Crimée, non ? Ou je me trompe ?

Les derniers commentaires

  • Pierre le 29.11.2019 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ?

    Et en même tempsy si le territoire a bel et bien été annexé, il appartient à qui d'autre ??

    • Put put Putin le 29.11.2019 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pierre

      Mais à l'état auquel il a été volé (annexé ), non?

  • Nico38 le 29.11.2019 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Et la présence Russe en Transnistrie ?

    Que dire de l'occupation militaire russe en Transnistrie afin d'empêcher le gouvernement moldave pro-occident de se rapprocher de l'Union Européenne ? Certainement la faute des USA...

    • Transinistre UE le 29.11.2019 12:03 Report dénoncer ce commentaire

      Remettre l'église à sa place

      Non celle de l'UE qui cherche à annexer les anciens territoires de l'URSS. S'ils restaient à leurs places, rien ne s'y passerait.

    • Liberty Kid le 29.11.2019 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Transinistre UE

      Annexer? Vous êtes sûr? Ne s'agit-il pas plutôt de proposer des accords à un état pour l'amener dans sa sphère d'influence? L'annexion a quant à elle un parfum d'illégalité internationale. Dans le premier cas il s'agit d'une offre alors que dans l'autre il s'agit d'une agression.

    • Vlad Tepec le 29.11.2019 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nico38

      Il n'y a pas eu d 'annexation. L'occupation Russe sous l'egide de l Onu est la pour eviter que le conflit avec la Moldavie ne reprennent.

  • Vlad Tepec le 29.11.2019 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans ce retour

    de la Crimee a la Russie, les bases navales et aériennes Crimeennes seraient devenues des bases de l' Otan et donc des usa pour contrôler l'ensemble de la mer noire. Cette situation aurait été catastrophique pour tous les riverains, pas seulement la Russie, mais aussi l'Iran et la Turquie.

    • Nico38 le 29.11.2019 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      N'importe quoi...

      Pour info : la Turquie est membre de l'OTAN et l'Iran n'a aucune rive avec la mer Noire. En réalité, il n'y a que la Russie qui est dans cette situation catastrophique.

    • Ghislain T le 29.11.2019 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vlad Tepec

      C'etait bien la l'objectif des usa. C'est pour cela qu'il ont largement encourage les emeutes de Kiev et ont soutenu les milices d'extrême droite de Galicie. Cette région a toujours été anti russe et elle avait soutenu largement les massacres des troupes SS durant la 2ème guerre.

  • Liberty Kid le 29.11.2019 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Garniture et poudre aux yeux

    1-Consultez l'Histoire de l'Ukraine avant de proférer des idioties. Même Wikipedia constitue un bon point de départ. 2-Absorbez le B-A BA du droit international d'aujourd'hui. 3-Considérez les faits purs et durs. 4-Alors et seulement alors, concluez. Resultat: Au début du XXème siècle, des multiples acteurs ayant participé à la constitution et à l'histoire de l'Ukraine ne restent plus, pour simplifier, que russes, autrichiens, tatars, polonais et ukrainiens, sans oublier les multiples divisions politiques, idéologiques et autres. De ces interminables soubresauts on retiendra avec le recul la crystalisation des deux blocs Est-Ouest qui perdure aujourd'hui encore et qui s'est gravée dans l'ADN des ukrainiens. Retenons que les crimes monstrueux de Staline qui se chiffrent en millions de morts et sa russification à marche forcée de ce territoire ne confère en aucune façon une légitimité à l'affirmation que la Crimée soit russe. Enfin, la stratégie efficace de Poutine et la mollesse de l'Occident doit être reconnue. Tout le reste n'est que garniture et poudre aux yeux.

    • Jean Bon-sens le 29.11.2019 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Liberty Kid

      Vous aviez bien commencé, dommage pour la conclusion. Quid de ces quelques années où le territoire fut ukrainien, et comment il l'est devenu, et pourquoi on n'a pas demandé l'avis des habitants de Crimée à la dissolution de l'URSS ? La Crimée, c'est la Russie. Le reste, c'est de la géopolitique, des ports importants, les US et leurs protectorats qui ont perdu une attache - et surtout auraient dû bien réfléchir avant de créer le précédent du Kosovo et jouer ensuite les vierges effarouchées. Voilà ce qu'il y a vraiment à en dire. Bonne journée.

    • Liberty Kid le 29.11.2019 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Bon-sens

      Je suis relativement d'accord avec vous. Deux petites choses à examiner néanmoins: la population russe de la Crimée résulte,à ma connaissance d'un remplacement brutal des Tatars par l'URSS ce qui invalide à mes yeux leur légitimité, et pour ce qui est du Kosovo la discrimination serbe à l'égard des kosovars reste probablement la raison fondamentale de leur révolte compréhensible contre Milosevic. Qu'en pensez-vous?

    • Martin le 29.11.2019 15:31 Report dénoncer ce commentaire

      @Liberty Kid

      Navré mais la collaboration massive des tatars avec les nazis délégitime totalement votre point de vue. et puis à ce stade on pourrait se demander si la Pologne ne devrait pas restituer la moitié de son territoire à l'Allemagne....

    • Liberty Kid le 29.11.2019 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Martin

      Tout aussi navré que vous, mais depuis quand la collaboration d'une population autochtone, fut-elle massive, aux crimes commis par un envahisseur délégitimise-t-elle le droit des sus-dits autochtones? De plus, dois-je vous rappeler l'enthousiasme des soviets à l'émulation barbare des pratiques nazies en matière de massacre?

  • Marc L. le 29.11.2019 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    Attention les amis de la Russie sont la.

    Je ne comprends pas pour quoi ça râle encore avec cette histoire. La Crimée a été annexée légalement. Les hélicoptère de combat russe, linfanterie russe et la flottes navale russe ont voté majoritairement pour l'annexion lors de l'invasion de la Crimée. Et demain c'est quoi? On vas remettre en doute le rattachement légale de la Pologne a lAllemagne nazie? Pfff.....

    • Albert B. le 29.11.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marc L.

      Ce point Godwin d'une rare bêtise montre que les arguments pour la Crimée ukrainienne ont fondu d'année en année...

    • Pedro le 29.11.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marc L.

      Les amis des Américains sont, eux, rarement bavards sur les pays dont les gouvernements ont été renversés par eux, sur ceux qui ont été envahis illégalement, et sur les nombreuses ingérences de toute sorte dont ils ont été auteurs. De même que sur la question du Kosovo, qui, étonnement, n'a pas le même poids que sur la question de la Crimée.....

    • gligli le 29.11.2019 11:25 Report dénoncer ce commentaire

      naïf

      @ Marc L. Votre commentaire est d'une touchante naïveté