Web

19 novembre 2013 16:42; Act: 19.11.2013 16:58 Print

L'assassinat politique se négocie en bitcoin

Nouvelle tache sur la réputation de la monnaie électronique: un site anarchiste l’utilise afin de promouvoir le meurtre de dirigeants.

storybild

Tuer le boss de la Réserve américaine est payé 124 unités (74 0000 fr.). (forbes.com/keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les promoteurs du bitcoin cherchent à se débarrasser de la réputation qui colle à la devise virtuelle: celle de monnaie du crime. Hélas pour eux, un site américain vient ruiner leurs efforts. Baptisé Assassination Market, il se présente sous la forme d’un portail proposant le financement collaboratif... d’assassinats politiques. Or la plateforme se sert des bitcoins pour récompenser les exécuteurs. Elle est hébergée sur le réseau anonyme Tor, comme d’autres sites, dont le sulfureux Silk Road, marché en ligne des armes et des stupéfiants.

Du créateur d’Assassination Market, on ne connaît que le pseudo: Sanjuro Kuwabatake, nom du héros du film japonais «Le Garde du corps», de 1961. Cet homme mystère a expliqué à «Forbes» que son service visait à «changer le monde pour le meilleur». Cela passe, selon lui, par la destruction de «tous les gouvernements, partout dans le monde».

La liste des personnalités à éliminer contre des bitcoins comprend actuellement six noms, dont le patron de la NSA, celui de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, et le président des Etats-Unis. La tête de Barack Obama est mise à prix 40 bitcoins, soit environ 23 000 francs.

(man)