Japon

16 janvier 2019 21:02; Act: 17.01.2019 13:10 Print

Un hôtel renvoie la moitié de ses employés robots

Célèbre pour la nature de la majorité de ses effectifs, l'établissement Henn-na s'est séparé de la moitié de ses robots, car jugés peu efficaces à leur poste.

storybild

Un robot vélociraptor accueillait les hôtes de l'hôtel Henn-na situé à Sasebo, au Japon. (Photo: Keystone/Huis ten Bosch / Handout)

Une faute?

En 2015, lors de son ouverture dans la ville de Sasebo, sur l'île de Kyushu, au Japon, l'hôtel Henn-na a retenu l'attention des médias pour son caractère futuriste, l'établissement étant majoritairement géré par des robots. Plus de 200 au total. Mais après quelques années, l'expérimentation ne s'est pas révélée totalement concluante. Les androïdes de l'établissement tombent souvent en panne, coûtent cher à l'entretien et ennuient les clients par leur manque d'efficacité, rapporte le «South China Morning Post».

Des employés humains devaient par exemple venir pallier l'incapacité du robot vélociraptor placé à l'accueil à photocopier les passeports d'hôtes étrangers. Celui-ci était aussi incapable de répondre aux questions concernant l'accès aux aéroports, les vols et sur les attractions touristiques.

C'est le cas aussi de la poupée Churi présente dans chaque chambre de l'hôtel. Dotée d'une fonctionnalité d'assistante virtuelle, elle n'était pas capable de répondre de manière efficace aux questions. Pire, réveillée à cause des ronflements des hôtes, elle s'activait parfois au milieu de la nuit pour demander de répéter la requête qu'elle ne comprenait pas, rapporte le «Wall Street Journal» sur la base d'un témoignage.

Le quotidien américain donne aussi l'exemple des robots porteurs capables de transporter des bagages dans seulement un quart des 100 chambres. De plus, ils étaient inutilisables en cas de pluie ou de neige.

Moitié des robots «licenciés»

Conséquence: lorsqu'il a été question de choisir si remplacer les robots plus anciens par une version mise à jour ou de s'en défaire pour les remplacer par des employés humains, c'est la deuxième option qui a été retenue. Ainsi, près de la moitié de cette force de travail a été mise à la retraite forcée.

«Quand vous utilisez des robots, vous vous rendez compte qu'il y a des endroits où on en a pas besoin ou qu'on ne fait qu'ennuyer les gens», a déclaré Hideo Sawada, président du groupe japonais HIS.

La société gérant l'hôtel Henn-na ne tire toutefois pas un trait sur les nouvelles technologies. L'établissement compte développer une nouvelle génération de robots employés, intégrer des systèmes avancés, notamment la reconnaissance faciale pour l'ouverture des portes, et ouvrir d'autres établissements de ce type au Japon.

(man)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dany Cmmc le 16.01.2019 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que ce ne soit qu'un début...

    Remplacer l'humain pour des raisons de pénibilité ou de dangerosité de certains métiers ok. Mais juste pour s'enrichir, NON !

  • Mara le 16.01.2019 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour le sourire..

    Tant mieux !! Rien que l'idée de parler à une machine ..

  • Milou le 16.01.2019 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Robots

    Au prud'hommes et toc

Les derniers commentaires

  • Client Pigeon le 17.01.2019 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Rentabilité à tout prix

    Pas mal le truc, car si ces robots avaient remplacés les employés peu ou pas efficaces, voilà maintenant que ces engins sont jugés peu efficaces à leur tour! Donc pour augmenter la rentabilité de l'établissement, désormais les clients doivent non seulement payer, mais aussi faire tout le travail, que ce soit l'enregistrement, la montée des bagages, le nettoyage des chambres avec le changement de literie et les lieux d'aisance inclus, AVANT de quitter les lieux Et pour ouvrir la porte de l'hôtel, ne pas oublier le pourboire du personnel!

  • optimus prime le 17.01.2019 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    Arthrose mécanique

    Obsolescence programmée, c'était joué d'avance! ;-)

  • Peter le 17.01.2019 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gratuit?

    S'ils travaillent gratuitement c'est normal

  • Steve Austin le 17.01.2019 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    L'homme machine à 3 milliards

    Des exoskelettes pour les métiers pénibles? L'humain reste un humain, un machine restera qu'un complément de l'humain, pas sont remplaçant ou d'ici 500 ans, si nous survivront à la nature.

  • Marie le 17.01.2019 05:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À méditer

    J'espère que les camarades robots syndiqués vont se battre pour un plan social sinon ce sera la grève des robots. Vous imaginez ce cauchemar humain démultiplié par des robots? Le progrès devrait justement nous éviter ces pertes de temps et d'énergie inutile. Vivement les robots dans les transports, surtout à la sncf et cher Air France ainsi fini les grèves qui pourrissent la vie à ceux qui ont besoin de circuler. Soyons solidaires avec les robots qui nous ferons gagner en qualité de vie!