Sites pornographiques

21 mars 2011 12:18; Act: 21.03.2011 15:43 Print

L'industrie du X tient son quartier sur le net

Très contestés, les premiers sites réservés aux adultes avec l'extension .xxx seront finalement en ligne dès juin.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil d'administration de l'ICANN(Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a avalisé l'extension .xxx réservée aux sites web à caractère pornographique.

Sondage
Les adresses en .xxx permettront-elles de mieux filtrer la pornographie sur le net?
28 %
47 %
25 %
275 participants

L'organisme chargé de la gestion des noms de domaine internet espère ainsi qu'avec cette nouvelle extension les mineurs seront plus facilement écartés de tels sites. L'extension permet notamment de faciliter le travail des logiciels de contrôle parentaux.

Les habitués de ces sites devraient eux profiter d'une zone très règlementée garantissant à la fois une meilleure sécurité des transactions et une meilleure protection contre d'éventuelles fraudes.

«La décision de l'ICANN de donner son accord final à l'extension XXX approbation finale est un moment important pour l'internet», s'est réjoui Stuart Lawley, le PDG de la société ICM Registry (ICM), qui supervisera la gestion de cette nouvelle extension.

«Nous pensons que les consommateurs adultes seront plus facilement enclins à faire des achats sur des adresses en .xxx, un véritable coffre-fort en matière de sécurité de paiement, vante-t-il. Des dizaines de milliers de propriétaires de site pour adultes ont déjà reconnu ses avantages commerciaux avec plus de 200000 domaines en .xxx préréservés.»

Les propriétaires de sites en .com ont en effet déjà pu pré-enregistrer gratuitement l'année dernière leur adresse en .xxx. S'ils ne l'ont pas fait, ils doivent débourser 70 fr.
Ils n'ont cependant pas l'obligation de transférer leur adresse en .com en .xxx.

L'ajout de l’extension .xxx avait par le passé été rejeté à plusieurs reprises. La société ICM Registry avait entamé une procédure en 2000 pour pouvoir assurer sa gestion.

(laf)