Espagne

26 février 2019 13:40; Act: 26.02.2019 13:54 Print

L'industrie du mobile aux petits soins des animaux

Des appareils apportant bien-être et confort aux animaux ont été dévoilés mardi, lors d'une conférence en Espagne.

storybild

Dans les allées du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, on trouve de la litière pour chat qui se nettoie toute seule et des colliers bardés de capteurs en tout genre. (Photo: Keystone)

Une faute?

Votre chien fait-il assez d'exercice? Qui s'occupera de la litière pendant vos vacances? Pas d'inquiétude. L'industrie mobile s'est emparée du sujet avec des objets connectés spécialement pensés pour les animaux de compagnie.

Dans les allées du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, ils sont partout: de la litière pour chat qui se nettoie toute seule aux traqueurs d'activités en passant par des colliers bardés de capteurs en tout genre.

Ces appareils doivent permettre aux propriétaires de suivre en temps réel non seulement les déplacements de leurs animaux préférés mais également de s'assurer de leur santé, de vérifier qu'ils font suffisamment de sport ou si leur sommeil est bon. Le tout depuis leur smartphone.

Certains vont même plus loin, en donnant la possibilité aux propriétaires de définir une zone de sécurité autour de leur habitation, afin d'être prévenus si leur compagnon à poils en sort. Le deuxième opérateur mondial Vodafone a ainsi présenté Kippy, qui sera disponible sur l'ensemble de ses marchés européens.

Cet appareil résistant à l'eau, en métal et avec une autonomie de 10 jours, est équipé d'une carte SIM pour un abonnement mensuel de 4 à 6 euros. «L'objectif premier est d'améliorer encore la relation avec votre animal», souligne Steve Shepperson-Smith, un porte parole de l'opérateur.

- Marché «incroyablement lucratif» -

L'intérêt croissant pour ces appareils branchés pour les animaux intervient alors que les ventes de smartphones ont décliné de 4,1% dans le monde en 2018, selon le cabinet de conseil IDC.

«Si l'on part du principe que la quasi totalité des humains souhaitant avoir un smartphone en a déjà un en Europe, Vodafone a raison de commencer à réfléchir à comment connecter les animaux», estime Ben Wood, analyste pour le cabinet de conseil spécialisé CCS Insight.

«Le marché pour animaux est un segment incroyablement lucratif qui progresse d'année en année», assure-t-il. Et cela devrait se poursuivre dans les prochaines années, Global Market Insight estimant que ce marché devrait passer de 1,85 milliard de dollars en 2017 à 8 milliards en 2024.

«Quasiment tout ce qui bouge peut potentiellement être connecté. Les appareils connectés pour les humains sont très populaires et il est assez logique que les entreprises s'intéressent aussi aux produits pensés pour les animaux», selon Neil Mawston, directeur exécutif pour le cabinet de recherche Strategy Analytics. Selon lui, plus de 300 millions de chiens et chats sont présents dans les foyers dans le monde.

«C'est une base de vente relativement large. Dans les faits ces entreprises ne font qu'adapter aux animaux la technologie utilisée pour les humains», ajoute M. Mawston.

- Espionner son animal -

Pour ceux qui sont en manque de leur animal de compagnie lorsqu'ils sont loin, un certain nombre d'entreprises proposent désormais des caméras équipées d'une connexion wifi permettant de regarder son animal favori sur son smartphone.

L'un des modèles les plus populaires, Furbo, peut même contenir des friandises, que le propriétaire peut débloquer pour son animal en appuyant sur un bouton depuis son smartphone.

L'appareil peut également vous envoyer un SMS si votre chien aboie et réalise une vidéo de 60 secondes des meilleurs moments de la journée de l'animal. La start-up sud-coréenne PurrSong s'est elle concentrée sur les chats, avec sa LavvieBot, une litière automatique, capable de se nettoyer et se remplir seule.

Lorsque le chat y a fait ses besoins, la machine met en mouvement, silencieusement, un petit râteau avant d'ajouter quelques poignées de litière, si besoin. L'appareil peut, là encore, envoyer une notification sur le smartphone du propriétaire quand l'animal vient l'utiliser. Il surveille aussi son poids, le nombre et la durée de chaque passage afin de détecter d'éventuels problèmes de santé.

«S'il y a quoi que ce soit d'anormal, vous en serez informés sur votre smartphone», assure Heaven Nam, la directrice marketing de PurrSong, «les propriétaires n'ont plus besoin d'annuler un voyage et pourront désormais économiser sur la garde de leur animal en leur absence».

(nxp/afp)