Sous influence

30 août 2019 14:53; Act: 30.08.2019 21:41 Print

L'instagrammeuse fait jaser avec ses nuages

L'Argentine Tupi Saravia a été prise à partie pour avoir retouché des clichés en appliquant le même arrière-fond.

Sur ce sujet
Une faute?

L'influenceuse de voyage Tupi Saravia s'est retrouvée au centre d'une polémique. En cause: la même formation de nuages en arrière-plan sur plusieurs clichés.

Des habitués d'Instagram s'en sont indignés sur les médias sociaux. «Quand vous remarquez qu'un blogueur de voyage utilise les mêmes nuages sur toutes les photos. Je suis heureuse d'annoncer que je n'ai même pas Photoshop», a attaqué Stephanie Van Hoeijen alias budgetbucketlist sur Instagram, confortée par une nuée de commentaires d'indignation.

L'Argentine s'est défendue, affirmant avoir toujours été transparente.

Je n'arrive pas à croire que ça soit allé si loin. En fait, je suis la première à plaisanter sur les nuages qui me suivent partout dans le monde

Tupi Saravia, citée par Insider.com

L'influenceuse aux près de 300'000 abonnés dit utiliser l'app d'édition Quickshot uniquement lorsque le ciel sur sa photo est «brûlé ou surexposé». Mais pour la blogueuse de voyage néerlandaise Stephanie Van Hoeijen, l'édition d'une image «est trompeuse et contribue à la culture du faux» sur Instagram.

(laf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Andrée Marelli le 30.08.2019 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Instagrameuse-influenceuse

    Cette mode des influenceuses c'est encore une trouvaille débile qui va bien avec notre monde de débiles

  • Albert Le Vert le 30.08.2019 15:06 Report dénoncer ce commentaire

    Journalisme d'investigation

    Bravo 20minutes pour cet incroyable article! Cette année le Pulitzer est pour vous c'est certain!

  • DiaboloMax le 30.08.2019 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    Apparences

    Quels soucis... Une miss pour qui il n'y a que l'apparence qui compte est ennuyée à cause de l'apparence des nuages sur une photo. Ce monde d'apparences est d'une profonde tristesse, Ô bande d'accros du numérique...

Les derniers commentaires

  • johnreese le 02.09.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    0 + 0 = la tête à toto

    comment le vide intersidéral des influenceurs|euses peut 'il influencer quelqu'un?

  • Dann le 01.09.2019 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas seulement les nuages

    Il y a pas que les nuages qui sont retouchés

  • Rodgeur le 31.08.2019 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Abe

    Au moins elle est joli! Pas comme beaucoup de thons par ici :)) ;)))

    • fais des RER le 31.08.2019 22:22 Report dénoncer ce commentaire

      en tant...

      que pêcheur...c'est de la discrimination envers les thons, donc veuillez changer de ton

    • Dann le 01.09.2019 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rodgeur

      Avec maquillage ou sans?

    • Chrizo le 01.09.2019 18:23 Report dénoncer ce commentaire

      Rodgeur

      Jolie après retouchage ? De la m.... en boîte électronique donc, non merci !

  • Mad in Swiss le 31.08.2019 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nanafoutre

    encore une qui mène une vie palpitante !

    • jarod gibbs le 31.08.2019 23:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mad in Swiss

      C'est rageant t'a pas eu l'idée... T'es coincé dans le pays de Vaud avec un salaire minable et tu chougne ici régulièrement... C'est pas une vie...

  • Piloux le 31.08.2019 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le monde de demain...

    Suivre un (e) influenceur (se) reste le domaine des simples d'esprit dans un monde fictif et débilitant !

    • jarod gibbs le 31.08.2019 23:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Piloux

      Gourous 2.0 , y a tant de moutons à tondre...