Challenge hommes-machines

16 février 2011 08:01; Act: 16.02.2011 17:29 Print

L'ordinateur gagne la seconde manche

Dans le jeu «Jeopardy!» qui oppose hommes et machine, la deuxième manche a été remporté par IBM.

storybild

Au jeu «Jeopardy!», la machine a remporté la seconde manche.

Sur ce sujet
Une faute?

Le super-ordinateur Watson d'IBM a battu à plate couture ses adversaires humains mardi au jeu télévisé de culture générale «Jeopardy!», lors de la deuxième manche d'une confrontation qui doit se terminer mercredi.

Watson, qui doit son nom au cofondateur d'IBM Thomas Watson, a largement dominé ses adversaires, n'échouant que sur une poignée de questions.

L'ordinateur s'est notamment trompé en proposant «qu'est-ce que Toronto?» en réponse à deux indices: «son principal aéroport porte le nom d'un héros de la Seconde Guerre mondiale», et «son deuxième aéroport porte le nom d'une bataille de la Seconde Guerre mondiale». La bonne réponse était Chicago.

Deux champions comme adversaires

Les deux champions opposés à «Watson», Ken Jennings (qui détient le record de 74 victoires consécutives à Jeopardy!) et Brad Rutter, qui détient le record des gains au cours de l'émission (3,25 millions de dollars), ont tous les deux donné la bonne réponse.

Mais ils n'ont jamais réussi à rattraper «Watson» qui a terminé cette deuxième journée de compétition avec des gains de 36'681 dollars contre 5400 pour Brad Rutter et 2400 pour Ken Jennings.

A l'issue de la première manche, Watson et Brad Rutter étaient arrivés à égalité, accumulant 5000 dollars, Ken Jennings se contentant de 2000 dollars.

Un million de dollars à la clé

Watson, qui n'est pas connecté à internet, utilise ce qu'IBM appelle une «technologie de réponse aux questions», pour analyser les problèmes posés, rassembler des indices, les étudier, et ordonner les propositions qui ont le plus de chances d'être les bonnes.

Le gagnant de l'affrontement doit recevoir un million de dollars. Le deuxième touchera 300'000 dollars et le troisième 200'000 dollars. IBM a annoncé qu'il offrirait l'intégralité de ses gains à des oeuvres, MM. Jennings et Rutter prévoyant d'en donner la moitié.

En 1997, IBM avait remporté un premier défi de l'ordinateur à l'homme, son ordinateur «Deep Blue» battant le champion du monde Garry Kasparov aux échecs.

(afp)