Etats-Unis

22 février 2011 18:29; Act: 22.02.2011 18:50 Print

La CIA piégée avec un logiciel bidon

Un escroc a fait croire aux Américains qu’il pouvait déjouer les plans des terroristes grâce à un programme informatique.

storybild

Dennis Montgomery. (Photo: dr)

Une faute?

L’administration américaine a versé près de 19 millions de francs à un expert qui s’était vanté, après les attentats du 11 septembre, d’avoir développé un logiciel capable de contrer les attaques terroristes d’al-Qaida. Le programme informatique de Dennis Montgomery, 57 ans, était selon lui en mesure de détecter des messages cachés dans des émissions d’Al-Jazira et d’identifier des terroristes sur des vidéos captées par des drones.

Le logiciel a tellement enthousiasmé les fonctionnaires fédéraux que George W. Bush a même ordonné en 2003 à des avions provenant de Londres de rebrousser chemin sur l’Atlantique, sur conseil de l’imposteur, par crainte d’un détournement. Mais une enquête menée par des officiers français a révélé que la technologie du programmeur n’était qu’une supercherie. Un canular admis par la CIA, mais qui n’a jamais fait l’objet d’une enquête. Pire, l’information n’a pas circulé. Du coup, les autres organismes gouvernementaux ont continué à payer des millions à l’escroc et à ses associés.

Au final, aucune accusation ne pèse sur Montgomery, les autorités souhaitant garder le secret sur cette affaire, révèle le «New York Times». Il devra néanmoins se présenter devant la justice du Nevada pour l’émission de chèques sans provision, à hauteur de 1,7 million de francs, utilisés dans les casinos de Las Vegas.

(man)