Etats-Unis

08 novembre 2019 20:25; Act: 08.11.2019 20:25 Print

La Saint-Valentin crée la pagaille en novembre

De nombreux abonnés mobiles ont été surpris de recevoir des messages datant du 14 février dernier qui n'avaient jamais été délivrés.

storybild

Les abonnés mobiles ont reçu des messages avec près de 9 mois de retard. (Photo: Keystone/Randall Benton)

Une faute?

Surprise, incompréhension et confusion. Tel a été l'effet créé par des messages reçus mercredi dernier en pleine nuit par de nombreux abonnés des quatre principaux opérateurs de téléphonie mobile des Etats-Unis. Envoyés à l'origine par l'un de leurs contacts le jour de la Saint-Valentin, le 14 février dernier, les messages n'avaient jusqu'ici jamais été délivrés sur les appareils des destinataires.

Ces derniers ont partagé leur drôle d'expérience sur Reddit et les réseaux sociaux. Certains ont par exemple raconté avoir reçu des messages d'ex-petits amis et ex-petites amies provoquant des conversations gênantes. Pire, des utilisateurs ont expliqué avoir reçu, après près de 9 mois, des messages de proches qui sont depuis décédés...

L'entreprise Syniverse, qui fournit des services à plusieurs sociétés de télécommunications, est à l'origine du couac. S'excusant auprès de quiconque ait été affecté, elle a expliqué que le problème était la conséquence d'«une opération de maintenance de routine». Il a provoqué l'envoi par inadvertance à plusieurs abonnés d'opérateurs mobiles de 168'149 messages jamais délivrés. «Bien que le problème ait été résolu, nous sommes en train de revoir nos procédures internes pour nous assurer que cela ne se reproduira plus», a déclaré William Hurley, directeur du marketing et des produits chez Syniverse, au site Quartz.

(man)