Suisse

13 février 2019 11:02; Act: 14.02.2019 10:04 Print

La cybercriminalité inquiète toujours plus

Un «Cyber baromètre» révèle que 32% des Suisses interrogés s'inquiètent des menaces liées à l'utilisation d'internet. L'enquête montre aussi un manque de protection numérique.

storybild

la moitié seulement des consommateurs disposent d'une protection anti-virus et anti-malware sur leur téléphone portable ou leur tablette. (Photo: Keystone)

Une faute?

Europ Assistance publie mercredi, dans un communiqué, les résultats préoccupants de son enquête sur le thème de la cybercriminalité, réalisée auprès de consommateurs sondés dans neuf pays, dont la Suisse.

Le «Cyber baromètre», ainsi nommé par la société d'assistance française, révèle que 32% des Suisses interrogés s'inquiètent des menaces liées à l'utilisation d'internet. Ces résultats ont été obtenus au moyen de questions concernant les activités en ligne, les stratégies de protection personnelle ainsi que les inquiétudes des sondés concernant les activités web et numériques.

Les Suisses ne se protègent pas

Malgré un degré d'inquiétude élevé, l'enquête met au jour un manque de protection numérique. Moins d'un tiers des personnes interrogées ont déclaré modifier fréquemment leur mot de passe et leurs identifiants numériques.

Plus alarmant, la moitié seulement des consommateurs disposent d'une protection anti-virus et anti-malware sur leur téléphone portable ou leur tablette. Europ Assistance qualitifie «d'inquiétante» cette statistique du fait que ces terminaux représentent la moitié du trafic internet mondial.

Le «Cyber baromètre» précise que seuls 38% des Suisses savent protéger leur identité. C'est moins que les Américains (65%) ou les Européens (40%).

(nxp/ats)