Livre électronique

07 décembre 2011 21:33; Act: 07.12.2011 22:21 Print

La justice américaine enquête aussi

Le ministère américain de la Justice a confirmé mercredi qu'il avait ouvert une enquête sur le secteur des livres électroniques, au lendemain de l'annonce d'une enquête de la Commission européenne.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous enquêtons aussi sur le secteur du livre électronique, tout comme la Commission européenne et les ministres de la Justice des Etats» américains, a déclaré mercredi la responsable des services de la concurrence au ministère, Sharis Pozen, lors d'une audition au Congrès.

Les médias américains s'étaient fait l'écho de cette enquête il y a plusieurs mois, mais c'est la première fois que les autorités américaines la confirment.

Une porte-parole du ministère a décliné de préciser quand l'enquête avait débuté. «L'enquête se poursuit», a-t-elle seulement dit.

Selon le Wall Street Journal, les autorités du Texas et du Connecticut sont également impliquées.

Mardi la Commission européenne avait indiqué avoir ouvert une enquête à l'encontre de l'inventeur de l'iPad, Apple, et de cinq éditeurs internationaux pour déterminer s'ils ont cherché à restreindre la concurrence sur le marché européen des livres électroniques.

L'enquête vise Apple, Hachette Livre (Lagardère Publishing, France), Harper Collins (News Corp., États-Unis), Simon & Schuster (CBS Corp., États-Unis), Penguin (Pearson Group, Royaume-Uni) et Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck (qui détient notamment Macmillan, Allemagne).

Apple, Simon & Schuster et Harper Collins, sollicités par l'AFP, n'ont pas commenté l'enquête européenne. Hachette s'est refusé à tout commentaire. Pearson «ne pense pas avoir enfreint quelque loi que ce soit et continuera de coopérer pleinement et de manière ouverte avec la Commission», a-t-il indiqué.

(ats/afp)