Mobile

21 juillet 2014 06:00; Act: 21.07.2014 07:31 Print

La pub ludique remplace les achats in-app

par Michel Annese - La société suisse Powzy convertit les pubs sur mobiles en mini-jeux. Un système séduisant pour l’utilisateur, le développeur et l’annonceur.

storybild

Le jeu «Ameebo» est l'une des premières apps à intégrer le système de sponsoring de Powzy. (dr)

Une faute?

«Les téléphones sont devenus intelligents, mais pas les pubs», lance Sergio Almaguer, cofondateur de Powzy. Cette jeune société basée à l’EPFL offre une plateforme de marketing sur mobile qui entend mettre au rancart bandeaux et pop-up publicitaires surgissant dans les applications mobiles.

Dans les logiciels ludiques, Powzy propose d’intégrer des mini-jeux sponsorisés en lieu et place des achats intégrés (in-app) qui permettent au joueur de progresser plus vite. Ces pubs interactives donnent droit à des récompenses dont l’utilisateur se servira pour acquérir des fonctionnalités.

Si le système est intéressant pour le joueur, il l’est aussi pour l’annonceur et le développeur. L’un est certain d’avoir retenu l’attention du consommateur, l’autre en tire des revenus.

Le jeu «Ameebo», de la société suisse BEntertained, déclinaison biologique du célèbre casse-tête «2048», est l’une des premières applications à intégrer le service de Powzy. Elle affiche, à l’heure actuelle, un mini-jeu pour la campagne d’une célèbre chaîne de fast-food. Le joueur doit y nourrir des personnages pour poursuivre la partie gratuitement.