Vie privée

14 août 2019 20:21; Act: 14.08.2019 20:21 Print

La reconnaissance faciale d’Amazon identifie la peur

Le géant américain a ajouté la détection d’une 8e émotion dans son arsenal prisé pour la surveillance.

Sur ce sujet
Une faute?

Amazon s’est félicité de nouvelles capacités d’analyse faciale pour son logiciel controversé Rekognition. La firme du milliardaire Jeff Bezos a ajouté l’identification de la peur à son catalogue. Celui-ci comprenait déjà sept émotions repérables, soit la joie, la tristesse, la colère, la surprise, le dégoût, le calme et la confusion. Amazon dit aussi avoir amélioré la précision dans l’estimation de la tranche d’âges d’un visage analysé, ainsi que l’identification du sexe. Sur cette dernière distinction, l’outil avait démontré des lacunes, avec des erreurs notamment en présence de personnes de couleur.

L’entreprise venait déjà d’annoncer que Rekognition pouvait détecter du contenu à caractère violent avec des éléments comme le sang, des blessures, des armes ou des cadavres, ainsi que des contenus à caractère sexuel.

Le recours à la reconnaissance faciale d’Amazon par des organismes étatiques chargés d’appliquer la loi est vivement critiqué aux États-Unis. Le mois dernier, une présentation de Werner Vogels, directeur technique d’Amazon Web Services, avait été interrompue à New York par une poignée de manifestants. La technologie fait également débat au sein de l’entreprise même.

Au début de l’année, le concurrent Microsoft avait appelé à légiférer. «Nous pensons qu’il est important que les gouvernements, en 2019, adoptent des lois pour réguler cette technologie», avait écrit son dirigeant Brad Smith, indiquant que sa société pousserait pour un renforcement de la protection de la vie privée.

(laf)