Cybercriminalité

22 mai 2012 10:18; Act: 22.05.2012 10:32 Print

Le créateur d'un virus pris par l'alcool

La police a découvert les activités illicites d'un cybercriminel actif sur «Call of Duty» après l'avoir arrêté en train de voler du matériel informatique en état d'ébriété.

Une faute?

Un Britannique a écopé de 18 mois de prison ferme pour avoir répandu un virus pour le jeu «Call of Duty» (COD) via un patch malveillant.

Lewys Martin, 20 ans, a distribué un patch infecté d'un cheval de Troie aux joueurs de COD. L'application malveillante, qui enregistrait auprès de ses victimes les saisies sur le clavier, lui a permis de voler des données bancaires, de cartes de crédit des mot de passe, y compris ceux de PayPal.

Après avoir vendu les données à d'autres cybercriminels pour un montant variant entre 1 et 5 dollars, Martin a placé ses profits sur un compte offshore au Costa Rica.

Un récidiviste

Les activités illicites de Martin ont été découvertes par hasard, après avoir été surpris ivre en train de s'introduire dans un collège local pour y voler du matériel informatique, rapporte le site Kent Online.

La police a ensuite perquisitionné son domicile où elle a trouvé des impressions des numéros de cartes de crédit volés et les détails d'un prêt bancaire frauduleux. On ne connaît pas le montant de son butin.

En novembre, Martin avait vu sa peine différée par la Crown Court de Canterbury pour lui permettre de suivre un cours informatique de l'université et il avait pu être libéré sous caution.

Malheureusement pour lui, il n'avait pas pu s'empêcher de récidiver. Il s'était fait à nouveau prendre en flagrant délit de vol d'ordinateurs, de disques durs, des talkies-walkies et autres équipements.

(laf)