Brésil

21 novembre 2019 16:05; Act: 21.11.2019 16:05 Print

Le dénicheur de secrets d'Apple empêché d'agir

Guilherme Rambo, à l'origine de nombreuses fuites sur les produits d'Apple, a révélé que la firme a suspendu son compte développeur depuis plusieurs mois.

storybild

Le Brésilien Guilherme Rambo a révélé de nombreuses infos sur Apple ces dernières années. (Twitter).

Sur ce sujet
Une faute?

Guilherme Rambo a un problème et le fait savoir. Dans un billet de blog, ce développeur connu pour avoir déniché de nombreuses infos sur de nouveaux produits d'Apple, a raconté que la firme lui a bloqué l'accès à son compte développeur depuis le mois d'août dernier. Auteur de plusieurs apps disponibles dans l'App Store, il ne peut plus les mettre à jour. Et ses nombreuses tentatives pour récupérer son compte se sont soldées par un échec, raconte-t-il.

«Je ne sais pas s'il s'agit d'un acte délibéré d'Apple ou une sorte de bug (je me souviens d'un problème similaire il y a quelques années, mais il n'a duré que quelques jours). Je ne vois aucune raison pour laquelle mon compte développeur soit bloqué. Je n'écris pas de logiciels malveillants, je n'utilise pas les certificats d'entreprise à mauvais escient comme l'ont fait certaines entreprises, je ne fais pas d'arnaques (comme le font de nombreuses apps), je suis juste un développeur indépendant qui essaie de créer de bons produits», se défend sur son blog celui qui écrit pour le site spécialisé 9to5Mac.

Protéger ses secrets

Dans son explication, il ne mentionne toutefois jamais le fait qu'il est à l'origine de nombreuses fuites sur de nouveaux appareils d'Apple en fouillant dans le code de versions bêta des systèmes d'exploitation de la firme. Ce qui semble être la véritable raison pour laquelle Apple a désactivé son compte «pour des raisons de sécurité», selon la seule information que lui aurait donné la firme, d'après le développeur.

Par le passé, le géant de Cupertino a déjà sévi pour préserver ses secrets. En 2007, la société avait fait fermer le blog Think Secret sur lequel le journaliste Nick Ciarelli y publiait ses scoops, rappelle le site Cult of Mac. La firme a aussi pris des mesures en 2010 contre le site web Gizmodo. Ce dernier avait payé 5000 dollars pour se procurer un prototype d'iPhone 4 perdu dans un bar avant de dévoiler toutes les caractéristiques du smartphone avant sa présentation officielle.

(man)