Internet

18 juin 2019 09:53; Act: 18.06.2019 09:53 Print

Le réseau LinkedIn infiltré par des espions

Un visage créé par une intelligence artificielle, un CV brillant... mais la trentenaire qui a réussi à entrer en contact avec plusieurs politiciens américains haut placés n'existe pas.

storybild

Créé par une IA, ce visage n'existe pas. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

L’agence de presse américaine AP a mis au jour un faux profil sur le réseau social professionnel qui aurait servi à des fins d’espionnage. Il avait la particularité d’utiliser un visage féminin créé par une IA, rendant inutile la recherche d’image inversée.

Le profil de cette trentenaire inexistante, baptisée Katie Jones, a réussi à se connecter à des politiciens américains, dont l’adjoint d’un sénateur, un sous-secrétaire d’État et l’économiste Paul Winfree, candidat pour un siège à la Réserve fédérale. Elle prétendait avoir travaillé au Centre d’études stratégiques et internationales à Washington.

Selon des experts, cette pratique est caractéristique des espions chinois.

(man)