Guerre commerciale USA-Chine

21 mai 2019 01:30; Act: 21.05.2019 06:37 Print

Washington temporise, Huawei contre-attaque

Les Etats-Unis sont revenus sur leurs pas en accordant un sursis de trois mois à Huawei, qui n'a pas tardé à répliquer.

storybild

Image d'illustration. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Huawei réplique: son patron a averti mardi les Etats-Unis qu'ils «sous-estimaient» son entreprise, alors que le président américain Donald Trump fait tout depuis plusieurs mois pour bloquer les ambitions internationales du géant chinois des télécoms.

Ren Zhengfei s'exprimait près d'une semaine après que Washington a décidé d'interdire aux groupes américains de commercer dans les télécommunications avec les sociétés étrangères jugées «à risque» pour la sécurité nationale -- dont Huawei.

«Le personnel politique américain, par ses façons de faire à l'heure actuelle, montre qu'il sous-estime notre force», a indiqué M. Ren dans un entretien avec la presse, retranscrit en direct via l'application mobile de la télévision d'Etat CCTV.

«La 5G ne sera pas affectée»

Dans un contexte de guerre commerciale et de rivalité technologique entre Pékin et Washington, le numéro deux mondial des smartphones et leader de la 5G (cinquième génération de technologie mobile) est dans le collimateur de l'administration Trump depuis 2018.

«La 5G de Huawei ne sera absolument pas affectée (par tout cela). En matière de technologie 5G, ce n'est pas en deux-trois ans que les autres entreprises pourront rattraper Huawei», a promis Ren Zhengfei en référence aux groupes américains et européens.

Depuis le placement de Huawei sur liste noire par Donald Trump, le géant informatique Google -- dont le système Android équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde -- a annoncé qu'il allait devoir couper les ponts avec le groupe chinois. Ce dernier pourrait ainsi ne plus pouvoir accéder à certains services d'Android et à ses applications Gmail ou Google Maps.

«Pas nous isoler»

La décision de Washington touche aussi de nombreuses entreprises américaines. Et de grands fabricants de semi-conducteurs comme Qualcomm ou Intel ont informé leurs employés qu'ils cesseraient, eux aussi, de fournir Huawei, selon l'agence Bloomberg. «Nous n'allons pas, à la légère et sur un coup de tête, nous passer désormais des puces américaines. Nous devons grandir ensemble (avec ces compagnies)», a plaidé mardi Ren Zhengfei.

«Mais en cas de difficulté d'approvisionnement, nous avons des solutions de rechange. En période de paix (avant la guerre commerciale, NDLR), nous nous fournissions pour moitié en puces venant des Etats-Unis et pour moitié venant de Huawei. On ne pourra pas nous isoler du reste du monde», a-t-il martelé.

L'interdiction de commercer imposée par les Etats-Unis pourrait porter un coup dur aux grandes entreprises américaines fournissant des semi-conducteurs au groupe chinois, notent de nombreux experts du secteur.

«Cela pourrait aussi avoir un effet paralysant sur Huawei», estime Roger Kay, analyste chez Endpoint Technologies Associates. «S'ils n'ont pas les reins solides financièrement, cela pourrait les entraîner dans un cercle fatal. Si en revanche ils ont les poches pleines, ils pourront peut-être s'en sortir.» Dans le monde entier, beaucoup d'utilisateurs de smartphones Huawei s'interrogent: pourront-ils toujours accéder aux services Google sur leur appareil?

Délai de 90 jours

Face aux inquiétudes, Washington a semblé vouloir calmer le jeu, en décrétant lundi un délai de 90 jours avant d'imposer les sanctions. Une décision jugée mardi «sans grande signification» par Ren Zhengfei, qui a annoncé que son groupe était déjà «en discussion» avec Google afin de chercher des solutions face à l'interdiction de commercer.

Huawei est depuis 2018 dans le viseur de Washington, qui dit soupçonner le groupe de permettre aux services de renseignements chinois d'utiliser son matériel pour espionner les communications sur les réseaux mobiles dans le monde. Mais pour le géant des télécoms, Donald Trump cherche avant tout à enrayer le développement d'une entreprise jugée trop avancée technologiquement.

Au Canada, allié historique des Etats-Unis, Huawei est également au coeur d'une crise diplomatique depuis l'arrestation en décembre, à la demande de Washington, de la directrice financière du groupe chinois, Meng Wanzhou. Soupçonnée de violation des sanctions américaines en Iran, la responsable est également la propre fille de Ren Zhengfei.

«Nous avons sacrifié une personne, une famille. Cela en vue d'un idéal: atteindre les sommets mondiaux», a souligné mardi le fondateur de Huawei. «Et pour atteindre cet idéal, un conflit avec les Etats-Unis devait arriver tôt ou tard.»

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pedro le 21.05.2019 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention

    Agir avant de réfléchir... Typique des USA. Je suis d'avis qu'ils ne devraient pas sous estimer Huawei. Et encore moins la Chine qui rappelons-le fabriquent et assemblent le 90% des iPommes.

  • Mickey 4D le 21.05.2019 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Naïf

    Bien joué Donald, et tu feras quoi avec tes entreprises quand les Chinois refuseront de travailler avec? Tu vas fermer Apple? Tu veux faire croire à qui que ton pays ne collecte pas de données sur tout le monde?

  • Boris G le 21.05.2019 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On comprend mieux

    Les américains savent bien pourquoi huawei est un dangereux espion puisqu'ils appliquent les mêmes techniques avec les iphone d'apple.

Les derniers commentaires

  • Steve Berger le 22.05.2019 10:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mr

    j'espère juste que si Huawei n'auront plus Android avec Google que les iPhones ne soient plus desservie par les services chinoises et quand les personnes devront payer le triple pour avoir un iphone ils sont bien content de profiter de la main d'oeuvre chinoises très bon marché et de leurs savoir Excellente journée à toutes et tous P.S les U.S.A commencé sérieusement à nous casser les pompes

    • Bumi le 22.05.2019 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Steve Berger

      Je vois pas le rapport entre Google (Androïd) et Apple...et j'aimerais bien voir le système d'exploitation que les chinois vont nous pondre car beaucoup si sont essayer comme le géant Samsung et pourtant ils utilisent Androïd

    • Avygael le 22.05.2019 19:51 Report dénoncer ce commentaire

      @Bumi

      Premièrement, Androïd n'est pas la propriété de Google: il en existe une version totalement open source sans la surcouche google (servant avant tout à récolter nos données). Pour ce qui est du rapport, c'est le pays d'origine. Huawei et Google n'ont pas de problèmes en soi: c'est Trump qui fout le bordel et engendre la situation actuelle. Du coup, il serait justifié de riposter face à cette attaque américaine en s'attaquant, en retour, aux intérêts des entreprises américaines.

    • Jim le 23.05.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Avygael

      Depuis 2005 Androïd a été rachetée à leur fondateur d'origine et lancer en 2007 et maintenant c'est Google et Open Handset Alliance qui développe Androïd...et après Apple n'a rien à voir la dedans en reponde au premier commentaire

  • Seth le 21.05.2019 11:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et pendant ce temps...

    Et pendant ce temps, les européens jouent le rôle de spectateurs... On dit amen à tout... On est vraiment des buses...

    • Jean Luc le 21.05.2019 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Seth

      Que Trump se démerde avec la Chine, l'Iran et la Corée

  • hts le 21.05.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non mais là

    il faut que ça s'arrête il faut que les usa fassent quelque chose, il n'en rate pas une ce Donald. c'est de pire en pire là. il faut vraiment mettre une lois pour empêcher les plus de 70 ans maximum et ce dans le monde entier, de pouvoir faire de la politique. Il n'ont aucune pensée axée sur l'avenir. à 80 balais et des milliards de dollars, qu'est-ce qu'il s'en fou Trump de faire tout péter il à son bunker avec un soleil artificiel encore..........

  • Jamc le 21.05.2019 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce pays du tiers-monde

    que sont devenu les Usa n'ont aucune chance de rattraper les chinois. Les ralentir, probablement... Les arrêter, jamais. 2/8e des habitants de cette planète sont chinois....

  • Marco le 21.05.2019 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une guerre commerciale puis ...

    Huawei va connaître le même sort que l'UBS. Les USA ne supporte pas lorsque une entreprise étrangère tient une 1ère place mondiale. Les américains veulent museler le monde, une sorte de guerre moderne. Jusqu'à présent ils ont toujours réussi mais cette fois-ci ils jouent gros et c'est loin d'être sûr qu'ils sortiront vainqueurs. S'ils subissent une défaite leur économie va s'effondrer et un guerre conventionnelle ne sera pas exclue

    • Jean Luc le 21.05.2019 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marco

      Les chinois possède 1000 milliards de $ du trésor américain, ils sont le principal fournisseur de terre rare et le 90% des appareils Apple sont fabriqué en Chine, les chinois ont remplacé le soja américain par de l'africain et peuvent facilement se passer fe Qualcom et des fournisseurs américain de puces électronique, d'ailleur c'est ces derniers qui ont interpellés Trump car Huawei leur achète pour 10 milliard par an de composant aux américains et qui ont fait repoussé les délais de 3 mois,Ensuite Android est un logiciel libre, la version pur sans Google et ses service d'espionnage qui bouffent 80% des ressources fonctionne mieux, il n'est pas difficile de faire un patch pour installer le google store, un client mail et youtube version navigateur.... Pas besoin des 3/4 de pseudo services Google