E-sport

11 mai 2019 11:03; Act: 13.05.2019 20:24 Print

Swisscom Hero League: un week-end de folie à Zurich

Retour en images sur les finales de «Clash Royale», «Hearthstone» et «League of Legends» de la Swisscom Hero League du samedi 11 mai.

Sur ce sujet
Une faute?

C’était le moment que tous les fans d’e-sport en Suisse attendaient avec impatience. Samedi à Zurich, dans une ambiance survoltée et dans une salle bondée (près de 400 spectateurs), les finales de la Swisscom Hero League ont livré leur verdict. Retour sur une journée mémorable qui clôt la saison 1. En attendant la saison 2.

«Clash Royale»

La finale de «Clash Royale» entre les Romands Steffen «Jesus» Christen et Karan «Senpai Rekt» Rastogi a tenu toutes ses promesses! Après un match extrêmement serré, c'est le Genevois Senpai Rekt qui s'est imposé 4-2 grâce à une dernière manche remportée de manière autoritaire. «Je suis superheureux, je suis encore nerveux, l'adrénaline n'est pas redescendue!», a réagi le premier vainqueur du jour, qui dit avoir réussi à faire la différence grâce à sa stratégie. «J'espère pouvoir continuer sur cette route, notamment pour la saison 2.»

«Hearthstone»

Sur le célèbre jeu de cartes «Hearthstone», la finale a souri à Syavach «StrikeReaper» Moussavi, de la structure mYinsanity, qui s'est imposé face au gamer du Lausanne-eSports (eLS), Yoann «Hypno» Pfersich, sur le score de 3-1. «Tout s'est joué dans la première manche», a expliqué le Vaudois. «Car en l'emportant, mon adversaire a eu un avantage pour les manches suivantes, du fait du format de cette finale. Mais ça n'enlève rien au fait qu'il a mérité de l'emporter. Je suis satisfait de mon parcours dans cette compétition, mais je vais maintenant me préparer pour le Masters Tour de Las Vegas pour lequel je suis qualifié.»

«League of Legends»

Le choc attendu à «League of Legends» entre le premier et le deuxième de la saison régulière a logiquement tourné à l’avantage des favoris, PostFinance Helix, qui se sont imposés sur le score de 2-0. Dans la première manche, SilentGaming a tenu le choc avec quelques coups d’éclat, notamment de Crasoke. Mais la science du jeu, la coordination et l’efficacité ont permis à PostFinance Helix de s’imposer. Dans la deuxième manche, PostFinance Helix s’est rapidement envolé, notamment grâce au Fribourgeois Vango, pour s’adjuger le titre de cette première saison, devant un public surchauffé.

La prochaine saison, qui inclura également une compétition de «Counter-Strike: Global Offensive» («CS:GO»), promet déjà de faire des étincelles.

(mey)