Jeux vidéo

15 octobre 2019 22:06; Act: 15.10.2019 22:09 Print

Les joueurs de Xbox devront tenir leur langue

Microsoft va appliquer de nouveaux filtres pour policer les discussions, avant de s’attaquer aux conversations orales.

Sur ce sujet
Une faute?

La firme de Redmond complète son arsenal contre les textes injurieux et discriminatoires qui polluent son système de messagerie Xbox Live. Les joueurs pourront choisir parmi quatre niveaux de filtrage: non filtré, adulte, intermédiaire et amical, ce dernier étant paramétré par défaut pour les mineurs. Compatible en 21 langues, le filtrage sera bientôt effectif tant sur la console Xbox One que sur les apps pour Windows10, iOS et Android.

Des techniques d’intelligence artificielle sont appliquées pour le filtrage. «Le contexte est une chose très délicate dans l’espace du jeu, reconnaît Dave McCarthy, responsable de la Xbox, sur le site The Verge. C’est une chose de dire que vous allez faire une folie meurtrière quand vous vous préparez pour une mission multijoueur à «Halo», c’est tout autre chose quand c’est prononcé dans un autre contexte. Trouver des moyens de comprendre le contexte et les nuances est une bataille sans fin.»

Microsoft envisage aussi de filtrer les conversations audio avec des bips masquant les propos injurieux en temps réel, comme pour la télévision. Mais l’analyse des échantillons de voix en temps réel ne doit pas générer de latences sur les chats utilisés pour coordonner avec précision les actions des joueurs.

En attendant, l’analyse des conversations de groupes pourrait servir à identifier des joueurs toxiques et «peut-être faire des choses comme leur couper automatiquement le son», avance Rob Smith, de l’équipe d’ingénierie de Microsoft.

(laf)