E-sport

14 janvier 2020 13:31; Act: 14.01.2020 13:31 Print

Les millions pleuvent sur «League of Legends»

Des équipes ont dépensé des fortunes pour se renforcer en vue de la saison 2020, notamment en Amérique du Nord.

storybild

Le toplaner Huni reste au sein de l'équipe Clutch Gaming, qui est renommée cette année Dignitas. (Photo: Michal Konkol)

Sur ce sujet
Une faute?

Les conditions des transferts d’une team à une autre sont habituellement confidentielles. Donc la divulgation par ESPN du montant de l’indemnité payée par les Nord-Américains de Cloud9 (C9) pour acquérir le support Vulcan a fait l’effet d’une bombe: 1,5 million de dollars, simplement pour dédommager l’équipe Dignitas avec laquelle il était sous contrat.

Cet argent a semble-t-il rapidement été utilisé, vu que la team a prolongé son toplaner star Huni pour 2,3 millions sur deux ans, toujours selon la même source. Cela place le joueur dans les mêmes gains annuels qu’un autre toplaner, Impact, chez Team Liquid (3,4 millions sur trois ans).

Mais des montants encore plus importants ont été dépensés par l’équipe Evil Geniuses (EG) pour avoir le droit de disputer les LCS, la ligue nord-­américaine de «League of Legends». Elle a déboursé pas moins de 33 millions pour acquérir la place d’Echo Fox, une équipe qui disparaît.

Après avoir quitté les LCS fin 2014, EG fait son retour avec de grandes ambitions. Elle a acquis (pour des montants non divulgués) les stars de C9 Svenskeren et Zeyzal ainsi que le jeune très prometteur Kumo. Elle a aussi recruté l’Italien Jiizuke, qui quitte les Européens de Vitality, et la star coréenne Bang (ex-SKT T1 et ex-100 Thieves).

Pour encore augmenter sa visibilité et ses revenus, l’éditeur Riot va imiter la populaire ligue de football américain (NFL) en diffusant des matches les lundis en plus du week-end. Coup d’envoi de cette nouvelle saison: le 25 janvier. 

(mey)