Automates

10 février 2011 19:23; Act: 10.02.2011 19:34 Print

Les robots sont prêts à alimenter leur Wikipédia

Des scientifiques ont lancé une plate-forme pour le stockage et le partage de données entre automates.

Une faute?

Sur «RoboEarth», les robots enregistrent des données après chaque tâche qu’ils accomplissent. Ils demandent ensuite de l’aide pour en mener d’autres à terme.

Les chercheurs européens qui mènent ce projet espèrent ainsi permettre aux automates d’entrer plus rapidement en action, avec une bibliothèque de connaissances qui s’enrichit de leurs expériences.

«L’équivalent humain de «RoboEarth» serait l’encyclopédie collaborative Wikipédia», explique sur le site de la BBC le Dr Waibel, de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Ce serait génial si la première fois qu’il entre dans un lieu, un robot pouvait déjà connaître l’endroit, les objets qui s’y trouvent, les tâches à faire et se mettre rapidement au travail grâce à «RoboEarth».

Un automate pourrait ainsi comprendre quand on lui demande de mettre la table et de rassembler les objets nécessaires pour le faire.»

«RoboEarth» est susceptible de devenir un outil pour le nombre croissant de robots domestiques attendus dans les foyers ces prochaines décennies.

Les scientifiques ont 4 ans pour prouver sa faisabilité. «L’élément décisif est de permettre aux robots de partager leurs connaissances», résume le Dr Waibel.

(laf)