Marché informatique en 2010

10 février 2011 12:36; Act: 10.02.2011 14:26 Print

Les smartphones ont le vent en poupe

Les Suisses ont acheté plus d'ordinateurs en 2010, tandis qu'Apple domine le marché des smartphones: plus de la moitié des 1,5 million vendus l'an dernier tourne sous iOS.

Une faute?

L'année passée, le secteur informatique a enregistré un chiffre d'affaires de 3,9 milliards de francs, en hausse de 8,5%. Les smartphones ont le vent en poupe: 1,5 million de modèles ont été vendus rapportant 991 millions de francs.

En franchissant la barre des deux millions d'unités, le nombre d'ordinateurs de bureau et de portables écoulés a atteint un record, a indiqué jeudi le consultant Robert Weiss dans l'édition 2011 de son «Livre blanc» analysant l'évolution du marché informatique. Dans le détail, les ventes d'ordinateurs de bureau ont augmenté de 10,9% et celles de portables de 12,8%.

Les prix moyens de ces appareils ont continué à fléchir, de 4,9%, mais nettement moins fortement qu'en 2009. Les chiffres d'affaires ont en conséquence pu progresser après les baisses enregistrées les années précédentes, selon le communiqué.

Sur le marché helvétique des ordinateurs, Hewlett-Packard (HP), numéro un, perd de sa superbe. Sa part de marché est passée à 32,8% pour 657'000 unités, contre 35,9% un an plus tôt. Acer, à la deuxième place avec 17,8%, a progressé tout comme Apple, troisième avec 13,4%.

Domination d'Apple

Pour la première fois, l'étude prend en compte les smartphones et les tablettes. Sur les près de 4 millions de téléphones portables vendus l'an dernier, plus de 1,5 million étaient des smartphones.

Un peu plus de la moitié (52%) de ceux-ci tournaient sous le système d'exploitation iOS d'Apple (iPhone) et 23% sous Android. Les autres systèmes (Symbian, WebOS, BlackBerry et Windows 7) se partagent le reste du marché.

Le marché mondial des smartphones devrait croître de 44% en 2011 et Apple devrait faire bondir ses parts de marché en proportion. Et ce constat vaut aussi pour la Suisse, selon Robert Weiss.

Les tablettes démontrent également un fort potentiel. L'an dernier, 110'000 pièces ont trouvé preneur pour un montant de 100 millions de francs. Neuf appareils sur dix étaient un iPad d'Apple. Toutes marques confondues, il devrait s'écouler de 2,5 à 3 fois plus de tablettes cette année.

(ats)