Facebook

08 février 2011 11:18; Act: 08.02.2011 11:35 Print

Mark Zuckerberg dénonce un harceleur

Le fondateur du célèbre réseau social Facebook a fait recours à la justice pour éloigner un «ami» menaçant.

Une faute?

Les «amis» sur Facebook ne sont pas tous des amis et Mark Zuckerberg est bien placé pour le savoir. Il vient d’obtenir une mesure d’éloignement à l’encontre de Pradeep Manukonda, un homme de 31 ans accusé de lui envoyer des messages menaçants sur Facebook. Cette décision a été prise après que le fondateur ait déposé une plainte juridique dans laquelle il est écrit que le harceleur a essayé de «suivre, surveiller et prendre contact avec Mark Zuckerberg dans un langage menaçant sa sécurité personnelle» et celle de sa petite-amie et de sa sœur, révèle le site TMZ. «S’il vous plait, aidez-moi, ensuite je suis même prêt à mourir pour vous», a notamment écrit l’homme dans un des messages adressés à Zuckerberg.

D'après le site TMZ, Pradeep s'est rendu à plusieurs reprises aux bureaux de Facebook à Palo Alto pour essayer de parler au fondateur du réseau, afin de demander de l’argent pour sa famille dans le besoin. Il a ensuite été intercepté par des agents de sécurité au domicile de Mark Zuckerberg, le 24 janvier dernier.

Les forces de police ont donné un avertissement verbal à Pradeep Manukonda, mais selon Mark Zuckerberg l’homme a continué à le harceler par courrier électronique. Il a même envoyé un bouquet de fleurs à son domicile accompagné d'une lettre manuscrite, le 28 janvier dernier.

Dans l'attente d'un jugement qui aura lieu dans le courant du mois, le harceleur a l'interdiction de s'approcher à moins de 300 mètres du fondateur de Facebook, de sa sœur ainsi que de sa petite-amie Randi Priscilla Chan.

(man)