Suisse

19 février 2019 06:51; Act: 19.02.2019 07:44 Print

Mauvaises notes pour le système d’e-voting suisse

Divulgué sur un compte non officiel, le code source du système de vote électronique a été critiqué par des experts informatiques.

storybild

Lintroduction du e-voting fait débat en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le 7 février dernier, La Poste avait mis les hackers au défi de pirater son futur système de vote électronique. À la clé, des récompenses pour les personnes découvrant des failles de sécurité. Mais avant même le test d’intrusion public, qui aura lieu pendant quatre semaines dès le 25 février, le code source a été divulgué en ligne sur la plateforme GitLab sur le compte fickdiepost, a notamment révélé dimanche sur Facebook Alexis Roussel, ex-président du Parti pirate suisse.

Or les futurs participants au piratage test doivent s’inscrire sur le site officiel de l’opération, chapeautée par la Confédération, pour obtenir ces données. En acceptant les règles d’utilisation, ils sont censés ne pas les divulguer. Mais le géant jaune réfute qu’il se soit agi d’une «fuite», étant donné que La Poste a depuis le début publié le code source dans un souci de transparence, selon une porte-parole.

Entre-temps, des experts en cryptographie, tels la Canadienne Sarah Jamie Lewis et Matthew Green, professeur à l’université américaine Johns-Hopkins, se sont penchés sur le code et le critiquent en écrivant sur Twitter qu’il «active tous les signaux d’alerte».



Ils apportent du crédit aux voix qui s’élèvent contre l’introduction en Suisse du vote électronique, jugé risqué. Un comité réunissant des politiciens de gauche comme de droite a lancé fin janvier une initiative populaire qui réclame un moratoire d’au moins 5 ans sur l’e-voting.

(man)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mike le 19.02.2019 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Bon début

    "La Poste a depuis le début publié le code source dans un souci de transparence", ce qui est un premier bon reflexe pour un système sécurisé. Il reste probablement beaucoup à faire (et les critiques doivent se faire entendre) mais ça commence par là.

  • valais le 19.02.2019 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas fiable

    pas fiable, autre manière de manipuler les résultats.

  • non le 19.02.2019 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non, c'est non

    Pas question de manipuler encore plus le vote des Suisses. La Hollande y a renoncé, c'est pas pour rien, n'en déplaise au europhiles manipulateurs

Les derniers commentaires

  • codix le 21.02.2019 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Java, ça existe encore, sérieusement ??

    Et le code source de notre "e-banking" ? C'est la Confédération qui est nulle ou la technologie qui n'est tout simplement pas au point ? Et pourquoi faut-il aller aux USA pour obtenir des critiques ? qu'en disent nos professeurs/doctorant des EPF ??

  • Vajas le 21.02.2019 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'heure est grave

    C'est vraiment grave et flippant! Je me suis ps renseigne mais ça serait intéressant de voir quel est le pourcentage de vote en ligne, on pourra ainsi estimé le taux de corruption. Quoi qu'il en soit je voterai pour la suppression de se système de vote

  • Maloku le 21.02.2019 00:40 Report dénoncer ce commentaire

    Mais quelle bonne idée !

    Confions la démocratie suisse à Carpostal. Jamais ils n'oseraient tricher...

  • La®Fouine© le 20.02.2019 18:40 Report dénoncer ce commentaire

    No future pour l'informatique

    Ceci n'est que l'arbre qui cache la forêt! C'est lentièreté de "l'intelligence" artificielle qui est mise en cause. Tôt ou tard on se rendra compte que le 90% de l'utilisation d'internet est dédiée à de mauvais usages, à de fausses nouvelles, à des arnaques en tout genre, à du hacking, etc. Je prédis que dans 20 ans nous aurons 90% d'informaticien au chômage car enfin on se sera rendu compte qu'ils sont non seulement inutiles mais aussi pervers

  • strider le 20.02.2019 16:43 Report dénoncer ce commentaire

    Sécurité ou plutôt crédibilité...

    Pour moi le vrai problème du e-vote n'est pas dans sa sécurité mais dans sa crédibilité! Je pense qu'on peut imaginer un système sur... N'importe quel citoyen peut compter 55 votes pour et 62 votes contre avec des bulletins papier mais comment le faire avec un vote éléctronique si on a pas la connaissance pour comprendre le système informatique de l'e-vote? Dans certains pays, a peine l'élection terminée, les camps de chaque candidat crient à la fraude... Si on est dans cette situation, comment convaincre monsieur tout-le-monde qu'il n'y a pas fraude?