Logiciel

25 juin 2019 08:48; Act: 25.06.2019 17:10 Print

Microsoft interdit à ses employés d'utiliser Slack

L’entreprise de Redmond a banni le logiciel de communication concurrent pour des raisons de sécurité.

storybild

Slack a fait une entrée remarquée à la Bourse de Wall Street. (Photo: Keystone/Justin Lane)

Une faute?

Slack a fait une entrée remarquée à la Bourse de Wall Street jeudi dernier. Chez Microsoft, par contre, ce service de communication collaborative est prié de prendre la sortie... Le site GeekWire, qui s’est procuré une liste interne des logiciels bannis par le géant technologique, rapporte que Microsoft interdit désormais l’usage de Slack.

Son interdiction n’est pas directement liée au fait qu’il concurrence son propre outil Microsoft Teams. La firme évoque des problèmes de sécurité. Selon elle, «les versions Slack Gratuit, Standard et Plus ne fournissent pas les contrôles nécessaires pour protéger correctement la propriété intellectuelle de Microsoft.»
La firme de Redmond demande donc à ses salariés de migrer leurs historiques de conversations et leurs fichiers vers Microsoft Teams, qui «offre les mêmes fonctionnalités et intègre les applications Office 365». Seule la version Slack Enterprise Grid serait conforme à ses attentes. Microsoft encourage toutefois ses employés à utiliser le service maison plutôt que ce «logiciel concurrent».

Dans la liste des services prohibés figurent aussi le correcteur Grammarly, car il peut accéder à du contenu confidentiel, ainsi que le logiciel de sécurité Kaspersky par crainte d’espionnage. Microsoft décourage aussi ses employés d’utiliser les services web d’Amazon, Google Docs et les versions cloud de GitHub, plateforme collaborative pour développeurs que Microsoft a pourtant rachetée en 2018 pour 7,5 milliards de dollars.

(man)