Nouveau navigateur

15 septembre 2010 21:30; Act: 15.09.2010 21:39 Print

Microsoft présente Internet Explorer 9

Le groupe informatique américain Microsoft a présenté mercredi la version expérimentale de Internet Explorer 9 (IE 9), un navigateur qui se veut plus puissant et plus discret que ses prédécesseurs pour mieux résister à la concurrence des outils rivaux.

Une faute?

Avec ce nouvel outil, «le navigateur est la scène et les sites internet sont les vedettes du spectacle», a expliqué à l'AFP le patron d'Internet Explorer, Dean Hachamovitch.

Avec ses innovations, Microsoft espère être mieux armé pour contrer une concurrence accrue, notamment celles du système Chrome de Google et Firefox de Mozilla. Internet Explorer n'est plus crédité que de 60,4% de parts de marché, contre 85% fin 2005, selon la société Net Application.

«Microsoft a plus d'un milliard de clients utilisant (le système d'exploitation) Windows. Nous voulons que naviguer sous Windows soit une expérience formidable», a ajouté M. Hachamovitch.

Présenté théâtralement au San Francisco Design Center, IE 9 mobilise plus les processeurs des ordinateurs, pour mieux présenter notamment des vidéos.

Plus de 70 partenaires, parmi lesquels Amazon, Twitter, MySpace, Hulu, et Yahoo! capitalisent sur les nouvelles capacités d'IE 9 pour produire des sites internet plus rapides et plus riches, a fait valoir Microsoft.

Le nouveau navigateur permet notamment d'«accrocher» des sites ou des applications à une barre d'outil en bas d'écran. Une fois que le site est ouvert, le navigateur disparaît presque, pour ne plus montrer que le site, selon des démonstrations menées par Microsoft.

Lors de la présentation, le groupe de hip-hop Gorillaz a utilisé IE 9 pour ajouter de l'audio et de la vidéo au format HTML 5, ainsi que des jeux, à son site. La société de logiciels Cynergy a montré un jeu où il faut attraper au lasso des papillons de nuit en dessinant rapidement un cercle avec un curseur.

«Dans IE 8, on n'aurait jamais eu l'accélération intrinsèque nécessaire pour bouger les pixels assez vite pour arriver à cela», a assuré un autre responsable de Microsoft, Tim Sneath.
L'éditeur de guides de voyage Rough Guides a pour sa part montré un site où les internautes peuvent regarder des photos, coller des pages sur des Post-It virtuels, et plonger à loisir dans la lecture.

«Ce sont des choses que les développeurs ne pouvaient pas faire avant», a assuré M. Hachamovitch.
Pour Matt Rosoff, analyste au centre de recherche «Directions of Microsoft», le groupe de Redmond (Etat de Washington, nord-ouest des Etats-Unis) se devait de renouveler Internet Explorer, parce qu'en moins de deux ans, Chrome a déjà conquis 7,52% du marché (chiffre Net Applications).

«Google est un des plus grands concurrents de Microsoft et ça ne leur plaît sûrement pas de voir Google gagner des parts dans ce marché», a souligné cet analyste.

Firefox est actuellement le deuxième navigateur le plus populaire (22,93%), mais sa part s'érode, tandis que le navigateur d'Apple, Safari, reste à 5,16% et Opera à 2,37%.

«Une fois que les gens arrêtent d'utiliser Internet Explorer et choisissent un autre navigateur, ils peuvent se demander pourquoi ils utilisent Windows», remarque M. Rosoff, «et ça pourrait être la même chose pour les développeurs qui conçoivent des sites».

Mais IE 9 semble prometteur. «On dirait qu'ils ont pris une approche intelligente: ils vous emmènent où vous voulez, et puis s'écartent et disparaissent en coulisses», remarque M. Rosoff. «Cela efface la division entre un site et une application, c'est exactement ce que fait Google avec Chrome».

Les milieux spécialisés s'attendent à ce que Microsoft investisse lourdement pour promouvoir IE 9, et que ses gains de parts de marché interviennent surtout aux dépens de Firefox. Aucune date n'a été officiellement annoncée pour la sortie de la version définitive, mais les observateurs l'attendent généralement pour l'an prochain.

(afp)