Jeux vidéo

10 août 2018 21:10; Act: 10.08.2018 21:10 Print

Nintendo terrasse un gros site web de rétrogaming

Pour éviter les poursuites judiciaires, le site d'émulation Emuparadise a retiré sa collection de jeux vidéo rétro en téléchargement libre.

storybild

Nintendo défend ses intérêts. (Photo: Keystone/Kiyoshi ota)

Sur ce sujet
Une faute?

Nintendo est parti en croisade pour défendre ses jeux et sa propriété intellectuelle. Dernière victime en date, l'important site d'émulation EmuParadise. Face à la menace de poursuites judiciaires, la plateforme de rétrogaming en ligne depuis 18 ans a plié sous la pression. Elle a décidé de retirer son catalogue de ROMs d'anciens jeux vidéo en téléchargement libre, à savoir des fichiers permettant de jouer à des jeux sur d'autres plateformes que les consoles pour lesquels ils ont été créés.

«Cela ne vaut pas la peine pour nous de risquer des conséquences potentiellement désastreuses. Je ne peux pas en toute conscience risquer l'avenir des membres de notre équipe qui ont contribué au site au fil des années», a écrit dans un communiqué l'administrateur et fondateur indien d'EmuParadise qui ne cite pas Nintendo. Il dit avoir créé le site «pour l'amour des jeux rétro» et pour que les internautes puissent «revisiter ces bons moments».

Expliquant «prendre un nouveau départ», la plateforme reste néanmoins positive: «Nous continuerons à être des joueurs rétro passionnés et nous continuerons à faire des choses cool autour des jeux rétro. Mais vous ne serez pas en mesure d'obtenir vos jeux ici pour l'instant.» Et d'ajouter: «Chaque fin est un nouveau commencement et nous sommes enthousiastes à l'idée de trouver un moyen de continuer à être votre destination d'émulation No 1.»

La sortie de la console hybride Switch et les rééditions mini de la NES Classic et de la SNES Classic ne sont pas étrangères à cette lutte contre les sites émulateurs. Les plateformes LoveROMS et LoveRETRO en ont récemment déjà fait les frais. D'autant que Nintendo s'apprête par ailleurs à lancer la plateforme Switch Online. Ce nouveau service de jeu et de sauvegarde en ligne, dont la sortie est attendue en septembre, permettra aussi de télécharger des jeux rétro.

(man)