Blockchain

05 août 2018 22:20; Act: 05.08.2018 22:22 Print

Nouvel eldorado pour des paris en ligne immoraux

Les premiers marchés spéculatifs sur la mort de célébrités ont fait leur apparition sur la plateforme Augur.

Sur ce sujet
Une faute?

C’est l’une des applications décentralisées les plus populaires du moment basée sur la blockchain Ethereum. Les utilisateurs d’Augur parient sur la survenue d’un événement vérifiable, des matches de football aux élections en passant par la météo. Tant que l’événement n’a pas eu lieu, ils peuvent acheter et vendre à leur guise les actions liées qui fluctuent. Le pari «Le prix d’Ethereum dépassera-t-il 500 dollars à la fin de l’année?» est actuellement le plus prisé avec une somme totale en jeu de 685'000 francs.

Avec Augur, n’importe qui peut créer un marché, moyennant financement initial et liquidité des actions. Il suffit ensuite de définir la question dont on souhaite une prédiction en précisant la date butoir et la source de référence à consulter.
Comme redouté, des enjeux immoraux n’ont pas tardé à ternir l’image d’Augur. Ils invitent à spéculer sur le sort de célébrités de renom, mentionnant expressément le cas d’assassinat. En créant un tel marché, un individu ou un groupe peut potentiellement placer une prime sur une personne ciblée. Un assassin en puissance pourrait alors parier sur le «oui» (acheter des actions) et «forcer» le résultat...

En cas de procédure judiciaire, les créateurs d’Augur n’ont aucun moyen d’intervenir en raison de la nature décentralisée et autonome du protocole, explique le site Coindesk. La justice devrait alors retrouver le créateur du marché.

(laf)