Intelligence artificielle

26 septembre 2016 10:06; Act: 26.09.2016 11:20 Print

Quand un logiciel se prend pour les Beatles

Un programme d'intelligence artificielle développé par Sony a composé une chanson dans le style du célèbre groupe britannique.

Sur ce sujet
Une faute?

En écoutant le morceau «Daddy's Car», on pourrait croire à une chanson inédite des Beatles. Or, le célèbre groupe de Liverpool n'est aucunement impliqué dans sa création. C'est en effet le programme informatique Flow Machines développé par le Sony Computer Science Laboratory qui en est l'auteur. Capable de composer des chansons dans divers styles différents, ce système d'intelligence artificielle a décortiqué une base de données de 13'000 chansons pour composer le morceau dans le style demandé, à savoir celui des fameux Fab Four.

Il faut toutefois préciser que le programme n'a pas fait tout le travail. La chanson reste tout de même marquée par l'humain, puisque le compositeur et musicien français Benoît Carré a écrit les paroles, arrangé et produit la chanson.

En tirant parti de la même base de données, le programme Flow Machines a également composé une deuxième chanson. Baptisée «Mr Shadow», elle se veut dans le style «auteurs-compositeurs américains», qui rappelle des chansons comme celles de Cole Porter, Gershwin ou encore Duke Ellington, expliquent les chercheurs de Sony.

Une compilation de chansons dans différents styles composées par le programme Flow Machines sera disponible en 2017, rapporte le site Boing Boing.

(man)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • GéVé le 26.09.2016 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beurkhh

    Tout simplement inécoutable, les Beatles ont encore de longues années devant eux .......

  • Flash le 26.09.2016 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la fin de la créativité?

    l'expérience est certes intéressante. Mais elle fait peur aussi. Car cela permet à n'importe quel ignorant de s'attribuer des compositions qui sont en fait un agrégats de choses faites par d'autres et rearrange par logiciel. C'est déjà le cas pour certaines musiques électroniques (que je n'aime pas du tout). On risque une certaine platitude de la musique future. Heureusement. . il reste le métal ....en concert un logiciel ne remplacera jamais les chevelus déjantés qui hurlent dans leur micros et qui font vibrer les murs avec leur riffs de guitars sortis de l'enfer. Peace \m/

  • Rockito le 26.09.2016 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre musique

    Le début de la fin.....

Les derniers commentaires

  • Sgt Pepper le 27.09.2016 13:26 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens donc, de la musique aux OGM

    cette chose a sa place dans les supermarchés, c'est Macca qui va être content...

  • damien sonney le 26.09.2016 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    damien

    titre racoleur. la chanson a été composée et arrangée. Mai les vois ont été posées à l'aide de bandes sons de sony. COmme ce qui se fait pour des sons de cordes ou de cuivres depuis qq dizaines d'années, mais là c'est pour les voix.

  • Rockito le 26.09.2016 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre musique

    Le début de la fin.....

  • GéVé le 26.09.2016 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beurkhh

    Tout simplement inécoutable, les Beatles ont encore de longues années devant eux .......

  • Flash le 26.09.2016 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la fin de la créativité?

    l'expérience est certes intéressante. Mais elle fait peur aussi. Car cela permet à n'importe quel ignorant de s'attribuer des compositions qui sont en fait un agrégats de choses faites par d'autres et rearrange par logiciel. C'est déjà le cas pour certaines musiques électroniques (que je n'aime pas du tout). On risque une certaine platitude de la musique future. Heureusement. . il reste le métal ....en concert un logiciel ne remplacera jamais les chevelus déjantés qui hurlent dans leur micros et qui font vibrer les murs avec leur riffs de guitars sortis de l'enfer. Peace \m/