Amérique centrale

04 mai 2012 13:42; Act: 04.05.2012 15:36 Print

Raid policier chez un pionnier des antivirus

John Mc Afee a perdu son chien lors d'une descente musclée d'une unité spéciale à son domicile. Il a été relâché, mais il est accusé de port illégal d'armes.

Une faute?

«Toute la journée, ça été un véritable cauchemar. C'est clairement un régime dictatorial où des actions sont faites à partir de simples rumeurs et où les gens sont jugés coupables avant qu'une quelconque preuve ne soit présentée».

Interrogé par la chaîne ABCNews, John McAfee, le fondateur de l'éditeur de solutions de sécurité informatique éponyme, n'en revient pas. Une unité armée spéciale anti-gang a débarqué mardi dernier à son domicile à Belize. Les policiers ont mis à sac la propriété et tué son chien.

Après avoir fouillé la maison pour trouver des médicaments et des armes à feu, les hommes de l'unité spéciale ont menotté John Mc Afee, 66 ans, et ses 12 employés. La police a gardé en détention le fondateur, avant de le relâcher le lendemain à 2h du matin.

Les agents n'ont pas expliqué les raisons du raid, mais ils auraient découvert une cache d'armes, y compris des fusils de calibre 12, des armes au poing, des fusils à lunette de visée et de la munition.

A Belize depuis 2009

Le pionnier des solutions antivirus se défend en disant bénéficier d'un permis pour chacune des armes, à l'exception d'une qui était là pour assurer la sécurité de son entreprise.

John Mc Afee tente d'expliquer les événements suite à son refus d'avoir parrainé un responsable politique local. «J'ai une somme d'argent honnête et pas beaucoup à faire avec, a-t-il expliqué. Donc je place mes économies où je pense qu'elles doivent servir. Je n'investirai jamais dans la politique. Je ne sponsorise pas des réunions politique et je n'ai aucune appartenance politique».

John Mc Afee a demandé les services d'un avocat qui devra le défende pour port illégal d'armes.

Après avoir perdu beaucoup d'argent avec la crise des subprimes, le pionnier des logiciels antivirus à la fin des années 80 avait quitté les Etats-Unis en 2009 pour s'installer à Belize. En 2010, Intel avait racheté sa société pour 7,7 milliards de francs.

(laf)