Données

12 juillet 2016 17:38; Act: 13.07.2016 07:03 Print

Riffle, le réseau anonyme qui veut supplanter Tor

Des experts du MIT et de l'EPFL ont conçu une architecture pour renforcer la sécurité des échanges qui y transitent.

Sur ce sujet
Une faute?

Le protocole d'anonymisation sur Internet Tor semble avoir fait son temps. Les initiatives se succèdent pour proposer des technologies mieux parées pour résister aux attaques d'organisations criminelles ou de services gouvernementaux.

La semaine prochaine, des chercheurs vont présenter leur solution lors d'un symposium à Darmstadt, en Allemagne. Développé par l'institut de technologie américain du Massachusetts (MIT) avec le professeur associé de l'EPFL Bryan Ford, le réseau de nouvelle génération Riffle pourrait assurer l'anonymat des échanges, et cela même s'il ne restait plus qu'un seul serveur non compromis dans la chaîne.

Les machines vont notamment permuter l'ordre des messages qu'ils reçoivent, empêchant de faire un lien entre les flux de données entrants et sortants. La technologie s'applique aussi à réinitialiser chaque connexion, de manière à éviter que le message ne soit altéré par un nœud-espion, explique le site 01net.

«Nous avons d'abord pensé au partage anonyme de fichier, où l'expéditeur et le destinataire ne se connaissent pas, a expliqué Albert Kwon, l'un des auteurs du travail. Nous avons ensuite pensé à une app comme Twitter où vous voulez diffuser anonymement vos messages à tout le monde». Outre une sécurité blindée le réseau Riffle serait plus efficace et rapide que Tor.

(laf)