Chine

12 décembre 2018 17:34; Act: 12.12.2018 17:34 Print

Samsung va réévaluer son partenariat controversé

Après avoir assumé sa coopération avec la marque de «contrefaçon légale» Supreme Italia, le fabricant sud-coréen semble désormais admettre le couac.

Deux dirigeants de Supreme Italia (à g.) sont montés sur scène lundi lors de la présentation en Chine du smartphone Galaxy A8s.
Sur ce sujet
Une faute?

Samsung a fini par changer de discours, après avoir fait jaser, lundi, en annonçant un partenariat avec la société Supreme Italia. Si dans un premier temps, le géant des smartphones a assuré ne pas s'être fait duper en signant avec le clone italien de la célèbre marque américaine de vêtements prisée par les skaters, car elle a l'autorisation d'écouler ses produits en Chine, contrairement à la marque originale, Samsung semble désormais admettre à demi-mot son erreur.

«Récemment, lors du lancement du Galaxy A8s, Samsung Elctronics a annoncé sa coopération avec Supreme Italia sur le marché chinois. Nous sommes en train de réévaluer cette coopération et nous regrettons sincèrement les inconvénients causés», a publié Samsung mercredi sur le réseau social Weibo. Après la controverse créée, la firme ne semble plus prête à cautionner la contrefaçon.

(man)