Justice américaine

07 mars 2011 18:50; Act: 07.03.2011 19:00 Print

Sony traque les pirates de sa console PS3

L’hébergeur d’un logiciel permettant de hacker la console devra divulguer la liste de ses visiteurs.

Une faute?

Sony a obtenu d’un juge californien le droit de demander à Bluehost la liste des internautes ayant téléchargé des fichiers ou, simplement, s’étant connecté sur le site GeoHot.

Le réseau d’informations Twitter, ainsi que Blogger, la plateforme de blogs de Google, devront également faire part de leurs visiteurs ayant mentionné le piratage dans leurs conversations, rapporte le site Wired.

Les internautes basés en Californie et ayant fréquentant le site depuis janvier 2009 sont visés par la procédure. George Hotz, plus connu sous le pseudo de son site éponyme GeoHot, avait déjoué les protections de la PlayStation 3 de Sony.

Sur le site hébergé par Bluehost, le pirate de 20 ans avait alors développé et mis en ligne un logiciel pirate permettant d’installer le contenu de son choix sur la console de jeux.

Il l’avait accompagné d’un didacticiel sur YouTube. Pour ne pas trop exposer la vidéo, George Hotz avait mis la vidéo en ligne sous forme «privée», seuls les internautes ayant son adresse directe pouvant y accéder.

Grâce à cette décision judiciaire favorable, Sony espère réunir les preuves nécessaires pour condamner les adeptes de la PS3 qui auraient modifié son utilisation ordinaire.

(laf)