Sydney

28 décembre 2008 22:44; Act: 28.12.2008 20:56 Print

Tests de filtrage du web repoussés en Australie

Les autorités australiennes ont reporté à la mi-janvier un projet contesté visant à rendre le net «plus sûr et plus propre».

Une faute?

Selon le plan d’action australien, les fournisseurs d’accès internet (FAI) sont invités à bloquer plus de 1300 sites proposant des contenus illégaux. Les FAI se sont montrés très réservés sur l’efficacité de la mesure, certains se déclarant prêts à participer aux tests juste pour «démontrer son inefficacité».

Des premières expérimentations ont relevé un ralentissement du débit pouvant atteindre 87%. En outre, entre 3% et 12% du matériel visé échapperaient au filtrage et près de 10% des sites seraient injustement bloqués. Le filtre n’aurait en plus aucun impact sur le partage de fichiers fait à travers les réseaux de poste-à-poste (P2P) et les chats.

«Nous avons des lois sur le contenu toléré dans les médias et internet ne bénéficie pas d’un statut privilégié», s’est défendu le gouvernement en réponse aux contestations. En Grande-Bretagne, le secrétaire à la Culture, Andy Burnham, a plaidé ce week-end pour une stratégie de classement, à l’exemple du cinéma et des jeux vidéo. Il sollicite les FAI pour restreindre, sur demande, l’accès à des sites jugés peu convenables.

(laf/ap)