Micro-littérature

15 juillet 2009 15:00; Act: 15.07.2009 16:57 Print

Un auteur américain publie son roman en mini-blogs sur Twitter

Un écrivain américain, qui n'avait trouvé aucun éditeur pour son premier roman, l'a publié sur Twitter, 140 caractères par 140 caractères, soit une vingtaine de mots à la fois, comme l'exige la règle stricte du site de micro-blogs.

storybild

Matt Stewart pubile son roman morceau par morceau sur Twitter. (Photo: dr)

Une faute?

Matt Stewart, romancier vivant à San Francisco, en Californie, a commencé à «tweeter» son roman intitulé «The French Revolution» mardi, jour de la Fête nationale française.

«Autant que je sache, je suis la première personne à publier tout un roman sur Twitter,» écrit Matt Stewart sur son site internet, thefrenchrev.com. Son livre «raconte l'histoire d'une famille de San Francisco qui invente sa place dans l'Histoire,» explique-t-il.

L'auteur relève que mettre son livre sur Twitter est «une expérience sociologique» qui permet de «voir comment le monde réagit à une longue narration racontée en fragments». Il reconnaît aussi qu'il n'avait pas trouvé d'éditeur pour son ouvrage.

Matt Stewart estime qu'il lui faudra à peu près 3.700 «tweets» pour mettre en ligne les 480.000 caractères de son livre.

«Je me doute bien que personne ne lira tous mes «tweets», écrit-il. Et pour les lecteurs plus conventionnels, l'écrivain offre son ouvrage sur Scribd.com ou pour 1,99 dollars sur le livre électronique Kindle du distributeur sur internet Amazon.

Des précurseurs

Il n’est toutefois pas le premier à tenter cette expérience. Thierry Crouzet, un blogueur français, a commencé la même aventure en décembre 2008, en proposant «Croisade», son «roman interactif écrit via Twitter», comme il le décrit sur son site web.

Citons également Matt Ritchel, journaliste au New York Times, qui a débuté quelques mois auparavant un Twiller (contraction de Twitter et Thriller) via le site de microbloging.

(man/afp)