Mis au ban sur Facebook

10 mars 2011 17:07; Act: 10.03.2011 19:13 Print

Un blogueur chinois plus mal traité qu'un chien

Le pseudo d'un commentateur lui a coûté sa présence sur le réseau social. L'exclu crie au scandale.

Une faute?

Zhao Jing, alias Michael Anti, s'est indigné de la fermeture de son compte Facebook ouvert sous son pseudonyme.

Le commentateur chinois réputé s'est dit «déçu et excédé» par la décision. Alors que le réseau social lui a fait la leçon d'utiliser son vrai nom, il a rappelé que Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, venait d'ouvrir une page pour son toutou «beast».

«C'est insultant,lance le blogueur. Jugent-ils que mes travaux universitaires et journalistiques ne valent pas le chien de Zuckerberg?».

Né Zhao Jing, l'écrivain s'est fait connaître dans le monde de l'édition depuis plus d'une décennie sous un pseudo, Michael Anti, conformément à une longue tradition dans le pays. Les pseudos permettent notamment aux auteurs de communiquer plus facilement à l'étranger. De nombreuses personnes ne connaissent d'ailleurs Zhao Jing que sous son pseudo An Ti.

Michael Anti aurait perdu dans l'affaire de nombreuses connexions qui «faisaient partie de sa vie» selon ses termes.

Pour l'écrivain, ce n'est cependant pas la première fois qu'il est victime d'une telle injustice. En 2005, Microsoft lui avait supprimé son blog suite à des pressions politiques.

«Cette fois ce n'est pas le cas, c'est juste un combat contre la bêtise», précise-t-il.

Interrogé par le Guardian, un porte-parole de Facebook n'a pas souhaité commenté l'affaire, se contentant de rappeler la «culture du vrai nom» pratiquée par le réseau social.

Mark Zuckerberg vient bien d'ouvrir une page pour son chien avec de nombreuses photos et ses centres d'intérêts. Mais comme il s'agit d'une page assimilable à celles de fans, les règles sur l'identification authentique ne s'appliquent pas.

(laf)