Domotique

02 décembre 2011 17:00; Act: 04.12.2011 09:56 Print

Un hacker se sert de Siri comme domestique

Un Australien a piraté l'application de reconnaissance vocale de l'iPhone 4S pour effectuer de petites tâches dans sa maison.

Sur ce sujet
Une faute?

Marcus Schappi, 28 ans, a étendu les compétences de Siri, l'assistant vocal des utilisateurs d'iPhone 4S, à l'aide d'un dispositif qu'il a bidouillé pour une centaine de francs. Sur demande expresse de son maître, Siri allume une lampe ou ouvre une page Web. Il devrait aussi bientôt être capable de gérer l'enclenchement et le déclenchement de l'air conditionné ou d'alarmes.

«Avec des connaissances dans l'électronique et dans la programmation, c'est à la portée de n'importe qui», explique l'Australien. Ce dernier n'entend pas en rester là. Il espère que Siri puisse bientôt fermer la cage de son poulailler et déverrouiller sa porte d'entrée à l'aide de simples commandes vocales.

«Quand Apple a mis en vente l'iPhone 4S, seule une partie des fonctionnalités de Siri a été mise à la disposition des consommateurs australiens», explique Marcus Schappi.
Il craint qu'Apple ne colmate la faille qu'il a pu exploiter jusqu'ici et mette fin à ses projets. En le faisant, la firme à la Pomme risque cependant selon lui de mettre à mal la compatibilité de l'iOS 5 avec l'appareil.

Il entend ainsi commercialiser au début de l'année un kit «plug and play» permettant à quiconque de hacker son application Siri, le processus ne nécessitant aucune intervention sur l'iPhone même.

(laf)