Potins

29 mars 2011 15:14; Act: 29.03.2011 17:27 Print

Un site promet de tordre le coup aux rumeurs

Les célébrités disposent d'un service web pour rétablir leur vérité.

Une faute?

Vous êtes une célébrité victime d'informations inexactes à votre sujet sur Wikipédia , ou pire, d'horribles rumeurs circulant sur la Toile?

Le site ICorrect promet de rétablir la vérité, rien que la vérité, ou plutôt votre vérité.

Pour la modique somme de 1000 fr. par an, les stars et autres personnalités publiques peuvent en effet se servir du service pour diffuser leur point de vue. «Comment peut-on supporter des informations erronées sans au moins essayer de les démentir?», explique au New York Times Sir David Tang, fondateur du site.

ICorrect permet simplement à la star d'apporter sa réponse qui s'affiche aux yeux de tous les visiteurs du site. Ces derniers retrouvent ainsi l'élément contesté confronté au démenti de la star. «Le design est très minimaliste pour s'assurer que même le dernier des idiots puisse l'utiliser et le comprendre», explique Sir David Tang.

Lancé avec l'appui de stars, le site a cartonné le premier week-end de son existence. Siena Miller a tenu par exemple à faire savoir qu'elle n'était pas sur Twitter. Tommy Hilfiker a réaffirmé qu'il n'avait jamais dit qu'il ne voulait pas que des Noirs portent les vêtements de sa marque. Stephen Fry, l'un des piliers de Twitter, a quant à lui assuré le bon décollage du site grâce à des minimessages vantant le service.

ICorrect
s'appuie sur 35 membres fondateurs (ou «correcteurs»), qui passent leurs journées à s'assurer que le site fonctionne bien.

Les animateurs ne vérifient cependant pas les textes soumis par les stars. «Nous ne sommes pas ici pour faire la police, explique Sir David Tang. Nous nous assurons juste de ne pas porter atteinte à l'honneur de gens ou à inciter autrui à la violence.»

(laf)